Golden Globes 2015 - Michael Keaton : comment "Birdman" a ressuscité Batman

CINÉMA
DirectLCI
COME-BACK – On l'avait (presque) oublié. Et puis voilà : Michael Keaton, le Batman de Tim Burton à la fin des années 1980, a décroché dimanche le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie pour "Birdman". Un film du Mexicain Alejandro Gonzales Inarritu dont le pitch ressemble à s'y méprendre à son parcours chaotique.

Michael Keaton désigné meilleur acteur aux Golden Globes ? C'est le genre de belle histoire dont raffole Hollywood. Souvenez-vous. En septembre 1989, ce comédien méconnu du grand public était le héros du blockbuster le plus attendu du moment, un certain... Batman de Tim Burton. Après avoir été un an plus tôt le croque-mitaine Beetlejuice pour le cinéaste gothique, il incarnait le justicier de Gotham, tenant la dragée haute au Joker joué par Jack Nicholson. Et serrant dans ses bras la délicieuse Vicky Vale incarnée par Kim Basinger sur une BO d'enfer signée Prince.

A l'époque, le choix de ce pro de la comédie n'avait pas fait l'unanimité, mais n'empêchera le film de faire un carton au box-office, générant une suite plus noire, plus réussie tout simplement, Batman le défi. La suite ? Burton deviendra l'un des cinéastes les plus populaires au monde tandis que son comédien retombera peu à peu dans le (presque) anonymat, sinon quelques comédies (Mes doubles, ma femme et moi, Le Journal) et un petit rôle dans le Jackie Brown dans Quentin Tarantino, en 1997. Une traversée du désert qui ressemble à s'y méprendre au pitch de Birdman, pour lequel il a été couronné dimanche soir à Los Angeles.

Un scénario qui ressemble (beaucoup) à sa carrière

Jugez plutôt. Dans cette tragicomédie signée Alejandro Gonzales Inarritu, le réalisateur mexicain de Babel, Michael Keaton, 63 ans, incarne Riggan Thomson, l'ex-interprète d'un superhéros qui tente de se refaire en jouant dans une pièce de théâtre à Broadway. Du pain béni pour l'acteur, qui s'offre – enfin – un rôle à la hauteur de ses multiples talents. Depuis le début de la saison des prix Outre-Atlantique, courant décembre, le natif de Pennsylvanie remporte tous les prix d'interprétation. Et fait figure d'archi favori pour les Oscars, le 22 février prochain.

Dimanche, Michael Keaton a livré un discours de remerciements sobre et émouvant devant les professionnels réunis pour la 72e cérémonie des Golden Globes. "Dans le foyer où j'ai été élevé, les règles étaient simples", a expliqué ce fils d'un ingénieur civil et d'une femme au foyer, né Michael John Douglas le 5 septembre 1951. "On disait travaille dur, ne démissionne jamais. Soit reconnaissant, respectueux, ne pleurniche jamais et ne te plains jamais. Et garde toujours le sens de l'humour, même lorsque tu as envie de pleurer".
>> ET AUSSI : le palmarès complet des Golden Globes 2015

Au bord des larmes, le comédien a terminé son speech en évoquant son "meilleur ami". Il est "intelligent, gentil, drôle, respectueux. Ai-je dit gentil ? Et il se trouve que c'est mon fils Sean", a-t-il révélé, désignant le jeune homme à sa table, dans la salle. Il est son seul enfant, né d'un premier mariage avec la comédienne Caroline McWilliams, décédée des suites d'un cancer en 2010 à l'âge de 64 ans.

Voici l'émouvant speech de Michael Keaton, dimanche à Los Angeles

Et la bande-annonce de Birdman, qui sortira en France le 25 février prochain

Lire et commenter