Golden Globes 2017 - Isabelle Huppert, "Elle", "Divines" : quelles sont les chances françaises ?

DirectLCI
FRENCH CONNECTION - La comédie musicale "La La Land" part favorite des prestigieux Golden Globes qui lanceront dimanche la saison des prix hollywoodiens. Mais la concurrence s’annonce rude: entre Isabelle Huppert et "Divines", la France aura de beaux représentants.

Les Golden Globes, prix parmi les plus convoités du cinéma américain, seront décernés lors d'une flamboyante cérémonie à Beverly Hills présentée par l'humoriste Jimmy Fallon, flanqué d'une pléiade de stars: Drew Barrymore, Steve Carell, Matt Damon, Viola Davis, Nicole Kidman... Et parmi les chouchous de la critique, nommons Isabelle Huppert. 


Déjà lauréate de deux Globes, Isabelle Huppert est nommée pour le Globe de la meilleure actrice pour sa performance dans Elle, ayant pour rivales les non moins chevronnées Amy Adams (Premier Contact) et Natalie Portman (Jackie). 


Dans le formidable Elle, de Paul Verhoeven (le film que la rédaction a préféré en 2016), la comédienne joue une femme violée cherchant à démasquer son agresseur et entretenant avec ce dernier une relation ambiguë. Un rôle fort qui lui a permis de récolter une litanie de prix et de critiques élogieuses.

En vidéo

"Elle", un portrait de femme "très contemporain", pour Isabelle Huppert

Isabelle Huppert, superstar

Isabelle Huppert porte par ailleurs les couleurs de la France pour le Globe du meilleur film en langue étrangère. Elle y concourt. Mais rien n’est gagné pour autant : Paul Verhoeven reste un traumatisme pour les Etats-Unis – son Starship Troopers a été taxé de fascisme, son Showgirls de nanars estampillés Razzy – et l'allemand Toni Erdmann, la tragi-comédie de Maren Ade où un père se fait passer pour un autre afin de renouer avec sa fille trop carriériste, peut lui faire de l'ombre. 

"Divines" face à "Elle"

Autre concurrence de taille dans la même catégorie : Divines, de Houda Benyamina, Caméra d’or acclamée au dernier Festival de Cannes.  Ajoutons à cela Le client, drame irano-français d'Asghar Farhadi, et le chilien Neruda, dans les starting blocks pour ce prix. A la rédaction, on mise plus sur Isabelle Huppert que sur le Globe du meilleur film en langue étrangère.


Complétant une forte présence tricolore cette année, le suisso-français Ma vie de courgette, conte poignant de Claude Barras sur un petit garçon dans un orphelinat, affrontera notamment deux Goliaths de Disney pour le prix du meilleur film d'animation: Vaiana et Zootopie


Enfin, la vétérante Charlotte Rampling, britannique égérie du cinéma français, sera quant à elle candidate à un Globe pour la mini-série London Spy.

En vidéo

"Rageuse" et "transcendante" : qui est Oulaya Amamra, la révélation de Divines ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter