Golden Globes 2018 : qui sont les grands favoris… et qui va l’emporter

DirectLCI
PREDICTIONS - La 75e cérémonie des Golden Globes se déroule ce dimanche soir au Bevery Hilton de Los Angeles. Les récompenses décernées par la presse étrangère à Hollywood préfigurent souvent le verdict des Oscars, deux mois plus tard. LCI s'est livré au petit jeu des pronostics.

And the winner is… Avec 7 nominations, "La Forme de l’eau" est le grand favori de la 75e cérémonie des Oscars, qui se déroule dimanche 7 janvier au soir à Los Angeles. Le film de Guillermo Del Toro devance "Pentagon Papers" de Steven Spielberg et "Three Billboards" de Martin McDonagh, avec 6 nominations chacun. Mais dominer n’est pas gagné… Quoi qu’il arrive, le verdict des récompenses décernées par la presse étrangère à Hollywood donnera le ton de la saison des prix qui mènera jusqu’aux Oscars, le 4 mars prochain.

Meilleur film dramatique

Après "Moonlight" l’an dernier, ce sera l’un des catégories les plus disputées cette année. Si le journalisme d’investigation à l’honneur dans "Pentagon Papers" de Steven Spielberg est plus que jamais d’actualité, dans l’Amérique de Donald Trump, on mise gros sur "Call me by your name" de Lucas Guadagnigno, qui met en scène, dans la campagne italienne des années 1980, l’histoire d’amour entre le jeune Elio (Timothée Chalamet) et Oliver (Armie Hammer), l’assistant de son riche papa. Les autres films nommés sont "Dunkerque" de Christopher Nolan, "La Forme de l’eau" de Guillermo Del Toro et "Three Billboards", de Martin McDonagh.

En vidéo

La bande-annonce de "Call me by your name"

Meilleure comédie ou film musical

Aussi drôle que terrifiant, "Get Out" est sans conteste la sensation de l’année écoulée à Hollywood, cumulant plus de 250 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget riquiqui de 4 millions. A cette satire corrosive du racisme en Amérique, les votants pourraient préférer "Lady Bird", le portrait sensible de Christine (Saoirse Ronan), une ado rebelle qui tente à tout prix de prendre son indépendance. C’est aussi le premier film de la comédienne Greta Gerwig, la seule réalisatrice parmi les nommés de la première grande cérémonie de l’après-Weinstein. Sont également nommés les films "Moi, Tonya" de Craig Gillepsie, "The Disaster Artist" de James Franco et "The Greatest Showman" de Michael Gracey.

En vidéo

La bande-annonce de "Lady Bird" avec Saoirse Ronan

Meilleur réalisateur

Si le vétéran Ridley Scott a réussi un véritable tour de force, aussi bien technique que symbolique, en retournant une partie de "Tout l’argent du monde" pour "effacer" un certain Kevin Spacey, les Golden Globes pourraient bien offrir au Mexicain Guillermo Del Toro le triomphe qu’il mérité. Dans "La Forme de l’eau", il convoque sa vieille obsession des monstres de cinéma pour mettre en scène l’improbable romance entre une jeune femme muette et une mystérieuse créature marine. Un mélo fantastique d’une beauté à couper le souffle. Sont également en lice Steven Spielberg pour "Pentagon Papers", Martin McDonaugh pour "Three Billboards" et Christopher Nolan pour "Dunkerque".

En vidéo

"La Forme de l'eau" : un avant-goût du chef d'oeuvre de Guillermo Del Toro

Meilleur acteur dans un film dramatique

Dans Phantom Thread, Daniel-Day Lewis tient, c’est lui qui le dit, le dernier rôle de sa carrière. Un personnage de couturier fantasque sur mesure pour l’un des plus grands comédiens de sa génération. Souvent couronné, aux Golden Globes comme aux Oscars, il pourrait bien se faire voler la vedette par un Gary Oldman, époustouflant sous le masque de Winston Churchill dans Les Heures Sombres. Sont également nommés Timothée Chalamet dans "Call me by your name", Tom Hanks dans "Pentagon Papers" et Denzel Washington dans "Roman J . Israel, Esq".

En vidéo

Gary Oldman dans la peau de Churchill : "Au début j'ai dit non !"

Meilleure actrice dans un film dramatique

Meryl Streep livre une nouvelle performance virevoltante dans la peau de Katharine Graham, la célèbre patronne du "Washington Post" dans "Pentagon Papers". Mais les Golden Globes pourrait lui préférer la plus discrète Sally Hawkins, irrésistible dans "La Forme de l’eau" où elle incarne Elisa, l’employée d’un labo militaire qui craque pour le monstre marin capturé par ses patrons. Sans un mot, ou presque, elle fait passer le spectateur du rire aux larmes devant la caméra d’un Guillermo Del Toro sous le charme. Sont également nommées Jessica Chastain dans "Molly’s Game", Frances McDormand dans "Three Billboards" et Michelle Williams dans "Tout l’argent du monde".

Meilleur acteur dans un film musical ou comédie

Hugh Jackman est comme un poisson dans l’eau dans "The Greatest Showman", le biopic bondissant de P.T. Barnum. Mais c’est le loser magnifique incarné par James Franco dans "The Disaster Artist" qui tient la corde. L’acteur s’est mis lui-même en scène dans ce portrait de Tommy Wiseau, réalisateur américain d’origine polonaise de "The Room", considéré par la critique comme le "Citizen Kane" des pires films de l’Histoire du cinéma. Sont également nommés Ansel Elgort pour "Baby Driver", Daniel Kaluuya pour "Get Out" et Steve Carell pour "Battle of the Sexes".

Meilleure actrice dans un film musical ou comédie

La jeune Saoirse Ronan confirme tout le bien qu’on pense d’elle dans "Lady Bird" de Greta Gerwig. Si elle pourrait créer la surprise, la grande favorite de cette catégorie est la comédienne australienne Margot Robbie, bluffante dans "Moi, Tonya", le biopic de la patineuse américaine Tony Harding, soupçonnée d’avoir organisé l’agression de sa rivale Nancy Kerrigan lors des Jeux d’hiver de Lillehammer, en 1994. Sont également nommées Emma Stone pour "Battle of the sexes", Judi Dench pour "Confident Royal", et Helen Mirren pour "L’Echappée Belle". 

En vidéo

La bande-annonce de "Moi, Tonya" avec Margot Robbie

Meilleur second rôle masculin

Après une poignée de flops dans des films à gros budget ("Lone Ranger", "Agents très spéciaux"), Armie Hammer trouve le meilleur rôle de sa jeune carrière dans "Call me by your name", où il incarne un beau gosse amoureux du fils de son patron. Mais l'inusable Willem Dafoe est épatant dans le rôle de Bobby, le manager de motel qui prend soin des gamins paumés de "The Florida Project" de Sean Baker. Sont également nommés Richard Jenkins dans "La Forme de l’eau", Christopher Plummer dans "Tout l’argent du monde" et Sam Rockwell dans "Three Billboards".

Meilleur second rôle féminin

Olivia Spencer est irrésistible dans le rôle de Zelda, la collègue bavarde de l’héroïne muette de "La Forme de l’eau". Mais difficile de passer à côté de la performance électrique de Alison Janney, méconnaissable sous les traits de LaVona, la mère de la patineuse Tony Harding dans "Moi, Tonya". Sont également nommées Hong Chau dans "Downsizing", Laurie Metcalf dans "Lady Bird" et Mary J. Blige dans "Mudbound".

Et aussi...

Côté cinéma sont également remis ce dimanche soir les Golden Globes du meilleur scénario, de la meilleure chanson originale, qui pourrait revenir à Raphael Saadiq et Mary J. Blige pour "Mighty River" dans "Mudbound", de la meilleure musique du film dans laquelle concourt le Français Alexandre Desplat pour "La Forme de l’eau", du meilleur film en langue étrangère parmi lesquels figure "In the Fade" de l'Allemand Fatih Akin avec Diane Kruger, et du meilleur film français auquel prétend "La Passion Van Gogh".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter