"How I live now" : romance et troisième guerre mondiale

"How I live now" : romance et troisième guerre mondiale

CINÉMA
DirectLCI
CRITIQUE - Ce mercredi sort en salles "How I live now (maintenant c'est ma vie)", le nouveau long métrage de l'Ecossais Kevin McDonald. On y découvre Saoirse Ronan dans la peau d'une ado qui se rend chez ses cousins pour l'été. Le tout, en pleine troisième guerre mondiale.

Musique rock à fond les oreilles, look un brin gothique, caractère à tendance exécrable... Quand Daisy, une jeune new-yorkaise, atterrit en Angleterre pour y passer l'été, elle ne manifeste qu'un profond dépit. La perspective de passer quelques semaines à la campagne avec ses cousins lui semble en effet insurmontable. Pourtant, au fil des jours, les sublimes paysages vallonnés du pays de Galles ont petit à petit raison d'elle, la poussant à s'ouvrir un peu plus et à faire taire ses tourments intérieurs.

Entre baignades solaires et ballades bucoliques, la jeune fille, campée par l'irlandaise Saoirse Ronan, lâche prise, s'attache progressivement à sa famille et tombe amoureuse de son cousin Eddie. Hélas, la troisième guerre mondiale s'exporte dans la région et vient rompre littéralement cette renaissance. Un conflit qui porte dans son affreuse besace les plus terribles des violences et pousse les jeunes gens à grandir bien plus vite que prévu.

Entre éclat et ténèbres

Pour son onzième long métrage, Kevin McDonald, célébré notamment pour son excellent Le dernier roi d'Ecosse, a choisi de filmer - une première - en numérique. Un choix artistique audacieux qui apporte de la souplesse et de la légèreté aux images. Sa mise en scène, alternant plans éthérés et choquants, mise entièrement sur l'idée d'une dichotomie entre deux mondes. Et ce, en dépit des maladresses symboliques que peut charrier ce type de procédé.

Il y a d'un côté la clarté de la campagne, dernier rempart à la barbarie humaine, dont les jeunes personnages sont les valeureux gardiens. Et la noirceur d'une guerre nucléaire qui accouche de son ventre un torrent d'ignominies. Deux univers qui se parlent, se toisent, se frôlent et se mélangent immanquablement. Dans cet ordre nouveau, fait de cendres et de lumière, une question émerge comme un cadavre tente de se relever : How I live now ?. La réponse, quant à elle, est tapie dans les silences et le vent.

Lire et commenter