Jennifer Lawrence, la star de "Hunger Games", a-t-elle brisé le plafond de verre à Hollywood ?

Jennifer Lawrence, la star de "Hunger Games", a-t-elle brisé le plafond de verre à Hollywood ?

DirectLCI
DECRYPTAGE - C8 diffuse ce soir le 2e volet de la saga "Hunger Games". Grâce au rôle de Katniss Everdeen, Jennifer Lawrence est devenue l’une des actrices les mieux payées à Hollywood. Au point d’imposer l’égalité salariale avec ses collègues masculins ? Pas tout à fait...

Dans Hunger Games, l’intrépide Katniss Everdeen triomphe de ses rivaux masculins dans une série d’épreuves aussi improbables que périlleuses. Dans la vraie vie, la comédienne Jennifer Lawrence ne compte pas, elle-aussi, se laisser faire par les garçons. Après avoir été payée 500.000 dollars pour jouer dans le premier volet de la saga, qui va réaliser un carton au box-office en 2012, la jeune femme négocie une "rallonge" bien méritée. D’autant plus qu’entre-temps, elle a décroché l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle de veuve un brin schizo dans Happiness Therapy


Fin 2013, voilà qu’elle talonne Angelina Jolie au classement Forbes des actrices les mieux payées à Hollywood, avec respectivement 33 et 26 millions de dollars de revenus – salaires et pourcentages sur les recettes inclus. Avec 34 millions l’année suivante, elle se maintient à la 2e place, cette fois derrière Sandra Bullock qui a touché le pactole – 51 millions – grâce à Gravity. En 2015, elle s’installe au sommet du top grâce à l’avant-dernier volet de Hunger Games. Et y reste l’année suivante avec 46 millions grâce aux retombées du dernier épisode… mais surtout à un surprenant coup de force.

Quand j’ai découvert que j’étais moins payée que ces chanceuses personnes qui ont un pénis, je n’en ai pas voulu à Sony, je m’en suis voulue à moiJennifer Lawrence, en 2015, sur le blog de Lena Dunham

Dans les e-mails de Sony, "gentiment" dévoilés par de mystérieux hackers, Jennifer Lawrence apprend que pour sa performance dans American Bluff, la direction du studio a décidé que la comédienne, tout comme sa partenaire Amy Adams, toucherait un pourcentage sur recettes inférieur à celui de ses collègues masculins Bradley Cooper, Christian Bale et Jeremy Renner. Un comble alors qu’elle leur vole littéralement la vedette du début à la fin du film ! Courtisée par le même studio pour jouer dans le film de SF Passengers, la jeune femme va en profiter pour faire monter les enchères... 


Après avoir menacé d'abandonner le projet, elle va obtenir 20 millions de dollars, contre 12 pour son partenaire masculin Chris Pratt. Une victoire qu’elle décrira, en octobre 2015, sur le blog de sa camarade Lena Dunham, la vedette de la série Girls. "Quand j’ai découvert que j’étais moins payée que ces chanceuses personnes qui ont un pénis, je n’en ai pas voulu à Sony, je m’en suis voulue à moi", écrit la comédienne. "J’avais échoué dans ma négociation parce que j’avais abandonné trop tôt. Je ne voulais pas me battre pour des millions dont, franchement, je n’avais pas besoin." Sinon d’un point de vue symbolique…

En vidéo

La bande-annonce de "Red Sparrow" avec Jennifer Lawrence

"Je ne voulais pas avoir l’air difficile ou gâtée", continuait Jennifer Lawrence, "jusqu’à ce que je vois la facture sur Internet et que je réalise que tous les hommes avec lesquels je travaille n’ont pas à se soucier d’avoir l’air difficiles ou gâtés (…) Si on se base sur les statistiques, je ne crois pas être la seule femme à avoir ce problème. Sommes-nous conditionnées à nous comporter ainsi ? (…) Aurions-nous toujours l’habitude persistante d’exprimer nos opinions de manière à ne pas offenser ou faire peur aux hommes ?"


Ce coup de gueule retentissant faisait écho aux prises de position, ces dernières années, de comédiennes de premier plan, toutes générations confondues, comme Meryl Streep, Emma Thompson, Patricia Arquette ou encore Cate Blanchett contre la misogynie ambiante à Hollywood. Tout ça avant la sordide Affaire Weinstein… Si l’industrie du rêve entend désormais faire la chasse aux hommes qui abusent de leur pouvoir, est-elle pour autant prête à laisser les femmes prendre les commandes ? Le classement Forbes 2017 des comédiens les mieux payés montre le chemin qui reste à parcourir.

Des stars masculines trois fois mieux payées

Si Emma "La La Land" Stone a chipé la première place à Jennifer Lawrence chez ces dames, avec respectivement 26 et 24 millions de dollars de revenus, les deux actrices n’apparaissent en effet qu’en 15e et 17e du classement cumulé hommes et femmes. Dans le même temps, les deux acteurs les mieux payés à Hollywood sont Mark Wahlberg et Dwayne Johnson, avec respectivement 68 et 65 millions de dollars ! Pire : sur l’ensemble du top 30, trois actrices seulement ont gagné plus de 20 millions en douze mois. Contre 16 acteurs… Un différentiel qui s’explique, en partie, par le manque de rôles principaux pour  les femmes. Et même de rôles tout court.

En vidéo

Jennifer Lawrence : "Darren Aronofsky a fait 'Mother!' parce que l'histoire brûlait en lui"

D’après une étude réalisée par l’Institute For Diversity and Empowerment, basé à l’Université de Californie, les femmes ne tenaient que 28.7% des rôles parlants dans les grands films américains en 2016… Un chiffre d’autant plus consternant que d’après la MPAA (Motion Pictures Association America) qui défend les intérêts des grands studios, les femmes représentaient 52% des spectateurs au cinéma en 2016. Une réalité que les producteurs semblent désormais vouloir prendre en compte, avec le succès récent de Wonder Woman et son héroïne guerrière, incarnée par Gal Gadot, et dans une moindre mesure des bons scores de Atomic Blonde, avec Charlize Theron.

Rattrapés par une réalité économique implacable, et peut-être plus convaincante que bien des discours, les patrons des grandes firmes du divertissement semblent désormais envisager leurs blockbusters au féminin. Et la première en profiter n’est autre que… Jennifer Lawrence, puisque la jeune femme sera la vedette le 2 mars prochain de Red Sparrow, un film d’espionnage de Francis Lawrence, le réalisateur des trois derniers volets de Hunger Games, dans lequel elle incarnera une espionne russe qui tombe amoureuse d’un agent de la CIA. Avec à la clé un joli chèque de 20 millions de dollars…

Plus d'articles

Sur le même sujet