LEGENDE – W9 diffuse lundi soir "Indiana Jones et la dernière croisade", avec Sean Connery dans le rôle du père du héros, incarné par Harrison Ford. L'acteur écossais, 84 ans, qui a pris sa retraite des plateaux en 2003, a récemment plaidé en faveur de l'indépendance de sa province natale.

Il a beau s'être installé à New York, Sean Connery garde son Ecosse natale dans la peau. La preuve, il arbore un tatouage "Scotland forever" sur l'avant-bras. Partisan de longue date de l'indépendance de l'Ecosse, l'acteur de 84 ans a appelé ses compatriotes à voter en faveur de l'indépendance de la province britannique lors du référendum du 18 septembre, jugeant qu'il s'agit "d'une opportunité trop belle pour passer à côté", selon ses mots publiés dans le Sun on Sunday.

C'est l'une des rares déclarations publiques de l'éternel James Bond, qui s'est fait discret ces dernières années. Il a annoncé sa retraite des plateaux en 2003, après avoir tourné La ligue des gentlemen extraordinaires, tournage qui a épuisé ses réserves de patience, traitant la plupart des pontes de Hollywood "d'idiots". Approché pour jouer dans Matrix et dans Le Seigneur des anneaux, il a refusé l'offre, déclarant ne pas en comprendre les scénarios. Ses dernières participations artistiques remontent à 2005, où il a prêté sa voix de James Bond au jeu vidéo James Bond 007 : Bons baisers de Russie, développé par EA Games. Il a également doublé un film d'animation, Sir Billi, inédit en France. Notons qu'il ne s'est jamais départi de son accent écossais, même pour jouer des personnages étrangers au cinéma.

Il a rendu l'argent pour sa biographie

Depuis, Sean Connery vit entre New York et les Bahamas. Il avait commencé à rédiger son autobiographie mais a renvoyé l'écrivain engagé par son éditeur parce que celui-ci fouillait un peu trop dans sa vie privée. L'acteur a ensuite rendu à l'éditeur, Harper Collins, l'avance à six chiffres qu'on lui avait versée. On ne saura donc rien d'officiel venant de Sean Connery, rien non plus sur ses déboires avec la justice en 2010 : il avait été poursuivi pour une fraude fiscale d'1,6 million d'euros, mettant en cause des opérations immobilières en Espagne.

Même discrétion sur son site officiel où, entre deux fonds d'écran kitschissimes et très peu d'infos, il invite ses fans à admirer les portraits de son épouse depuis 1975, la Française Micheline Roquebrune, et à visiter les diverses œuvres caritatives dont il s'occupe, sur "les trois domaines qui sont très importants pour moi : l'éducation, la culture... et l'Ecosse".
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "trois à quatre semaines" de retard pour les livraisons du vaccin Pfizer-BioNTech vers l'UE

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Virus "le plus dangereux du monde" créé par l'Homme : que sait-on de cette une de "Sciences et Avenir" ?

Lire et commenter