James Bond : l’espion préféré de Sa Majesté sera-t-il bientôt au service d’Apple ?

DirectLCI
BUSINESS – C’est le deal qui agite tout Hollywood. L’accord liant les producteurs de la saga James Bond à Sony arrivé à son terme, la Warner s’apprêtait à récupérer les droits des aventures de l’espion 007. Jusqu’à ce que le géant high-tech Apple entre dans la danse…

Mais qui va recruter James Bond ? Depuis 2015 et la sortie de Spectre, l’espion préféré de Sa Majesté est à la recherche d’un nouvel employeur. L’accord de distribution pour quatre films liant la major Sony Pictures à Eon Productions et MGM, propriétaires de la saga, est en effet arrivé à son terme. Quatre films interprétés par Daniel Craig – Casino Royale, Quantum of Solace, Skyfall et donc Spectre – qui ont rapporté au total 3,5 milliards de dollars (2,9 millards d'euros). De quoi attiser la convoitise des rivaux de Sony. 


Si la Fox et Universal ont posé leur candidature, c’est la Warner qui tenait la corde ces dernières semaines. Jusqu’à l’arrivée de deux rivaux inattendus. Amazon Studios, la filiale de la plateforme de commerce qui a sorti les récents films de Woody Allen. Mais surtout Apple, dont les dirigeants ont décidé d’investir dans la fiction, ciné et télé, après le lancement réussi de la plateforme Apple Music.

Coût estimé ? Entre 2 et 5 milliards de dollars

D’après The Hollywood Reporter, la firme de Cupertino serait prête à dépenser autant, sinon plus que la Warner, afin d’acquérir l’une des franchises les plus lucratives de l’histoire du cinéma. Et de la décliner à la manière de Disney avec les superhéros Marvel ou les personnages de la saga Star Wars. Un spin-off sur le personnage de Q ? Une série sur la jeunesse de 007 ? Jusqu'à présent, l’espion créé par Ian Fleming se contente du grand écran à raison d'un film tous les trois ou quatre ans. Mais son immense popularité pourrait lui ouvrir de nouveaux horizons, notamment sur le digital. Coût estimé ? Entre 2 et 5 milliards de dollars selon les experts.


Afin de convaincre les producteurs de la saga, Apple a décidé d'employer les grands moyens. Et débauché en juin dernier Zack Van Amburg et Jamie Erlicht, deux anciens cadres… de Sony Pictures. A charge pour eux de négocier un rapprochement qui bougerait un peu plus les lignes au royaume de l’entertainment, à l’heure où de plus en plus de grands noms du cinéma se laissent convaincre par les nouveaux géants du numérique.

Début septembre, le jeune réalisateur oscarisé de La La Land Damien Chazelle a par exemple décidé de s’associer à Netflix pour créer The Eddy, une série musicale qui se déroulera à Paris. Un mouvement initié en 2013 par David Fincher, le réalisateur de Seven, qui avait accepté de tourner les premiers épisodes de House of Cards pour la plateforme de streaming. Il a remis le couvert avec Mindhunter, une nouvelle série policière qui sera disponible à partir du 13 octobre prochain. 

Plus d'articles

Sur le même sujet