James Franco sort ''Kink'', son documentaire sur le porno SM

CINÉMA

CLASSÉ X – L'acteur américain s'est glissé dans les coulisses de Kink, site américain de vidéos spécialisées dans le SM, le bondage et le fétichisme. Pour fêter la sortie sur grand écran du documentaire, une soirée très spéciale était organisée à New York.

Christian Grey peut aller se rhabiller. Loin de l'univers de 50 Shades of Grey, Kink, le documentaire de James Franco, explore les coulisses d u site Internet américain éponyme spécialisé dans le SM, le bondage et le fétichisme. Réalisé par Christina Voros, il donne la parole aux professionnels de ces films X. Interviewés juste après avoir tourné des scènes extrêmes, les acteurs y racontent notamment comment la dopamine sécrétée lors de ces sessions les propulse dans une autre dimension.

Interrogé sur ses motivations à explorer cet univers, James Franco a assuré que ce n'était pas la trilogie d'E. L. James qui l'avait inspiré. Il a d'ailleurs déclaré ne l'avoir jamais lu. L'acteur de 127 heures a avoué avait toujours été fasciné par les vidéos X. Il y a quelques années, la star avait raconté en avoir même tourné une avec une ancienne petite amie. Il s'était alors rendu compte qu'une bonne vidéo était un travail de pro.

David LaChapelle invité de la soirée X

Pour fêter la sortie de Kink dans plusieurs salles américaines le 22 août dernier, James Franco a organisé une petite fête à New York interdite aux mineurs. Au programme, selon le New York Post : du pole dance effectué par une personne de petite taille, un clown dominateur et le strip tease d'un homme déguisé en saucisse. Le photographe David LaChapelle et plusieurs acteurs de film porno figuraient parmi les invités.

Lire et commenter