Javier Bardem dans la tourmente du Sahara Occidental

Javier Bardem dans la tourmente du Sahara Occidental

DirectLCI
POLEMIQUE - Avec leur documentaire "Enfants des nuages, la dernière colonie", le réalisateur Alvaro Longoria et l'acteur Javier Bardem allument un projecteur sur le sort des sahraouis dans le Sahara Occidental. Et livrent un documentaire passionnant mettant en exergue un conflit en sac de noeuds. Edifiant.

En plein milieu du désert, loin de ses rôles au cinéma, Javier Bardem plisse les yeux face aux vents de sable. Pour les besoins du documentaire Enfants des nuages, la dernière colonie, la star du cinéma ibérique et mondial a accepté de donner de sa personne pour une cause qu'il juge "importante". C'est avec le réalisateur Alvaro Longoria, producteur de La Zona et producteur exécutif du Ché de Steven Soderbergh, que le comédien s'est rendu au Sahara Occidental à la rencontre du peuple sahraoui.

"Dès le début, nous voulions que les spectateurs, au courant du dossier ou non, disposent d'un maximum d'informations pour se faire leur propre opinion", explique Longoria. Et on le comprend. Le sort des sahraouis et du Sahara Occidental constitue un véritable imbroglio politique où les tensions sont plus vivaces que jamais, notamment entre le Maroc, l'Espagne et la France. La conférence de presse donnée par le réalisateur et Bardem à Paris, le 18 février dernier, a d'ailleurs été houleuse.

De mère en fils

"En tant qu'Espagnol, j'entends parler du Sahara depuis très jeune, explique Javier Bardem. Ma mère militait elle-mêle pour les droits des femmes sahraouis. En 2008, j'ai visité les camps et j'ai rencontré ce peuple. L'expérience personnelle reste toujours plus importante que l'idée qu'on se fait d'un conflit." Pour rappel, le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole de 266 000 km2 située au Nord-Ouest du continent africain. Au quotidien, elle est secouée par de nombreuses querelles opposant les indépendantistes sahraouis et l'état marocain, qui contrôle une majorité du territoire.

"En réalité, il y a des centaines de milliers de personnes abandonnées à leur sort dans le désert, poursuit Bardem. Et il y en a bien d'autres dans les zones occupées qui subissent une négation des droits de l'homme. Malgré tout ça, des pays comme la France, les Etats-Unis ou l'Angleterre ne font rien." Avec ce documentaire ultra fouillé, qui devrait faire grincer certaines dents, Longoria et Bardem condamnent les travers d'une diplomatie paresseuse et secouent l'opinion publique avec une arme efficace : la caméra.

Plus d'articles