Jean Reno se défend d'avoir critiqué l'intégration des musulmans

CINÉMA

MISE AU POINT - Jean Reno a apporté un démenti à la suite de la publication de son interview dans le quotidien espagnol El Mundo dans laquelle il explique que les immigrants qui s'intègrent aujourd'hui en Europe sont des non-musulmans. Selon une attachée de presse, les propos de l'acteur auraient été déformés.

Ses propos ont fait le (bad) buzz. Au cours d'une interview accordée au quotidien espagnol El Mundo, Jean Reno a été invité à s'exprimer sur l'immigration alors qu'il a lui-même connu cette situation. Né à Casablanca de parents espagnols, qui avaient fui le franquisme, la star des Visiteurs est, en effet, arrivé en 1970 en France.

Le média ibérique a ainsi rapporté cette déclaration : "Si on regarde les gens qui arrivent en Europe, on voit que ceux qui s'intègrent sont des non-musulmans. Ceux qui mettent les lois avant la religion peuvent y arriver mais ceux qui décident de rester dans une culture dont la base est la religion auront des problèmes. A l'école et dans d'autres institutions de la République".

"M. Reno regrette la déformation de ses propos"


Mais ce mardi matin, une attachée de presse de l'acteur a apporté un démenti. Jean Reno n'aurait "d'aucune façon" livré cette opinion. "M. Reno regrette la déformation de ses propos de la part du quotidien", peut-on lire dans un communiqué. Jean Reno aurait simplement exprimé que : "l’intégration pouvait être plus difficile lorsque la religion était placée au-dessus des lois de la République."

"Jean Reno n’a donc d’aucune manière exprimé l’incompatibilité de la religion et des lois de la République", précise le communiqué sorti à la suite de la publication de plusieurs articles sur ce sujet et des très nombreuses critiques lancées sur Twitter.

A LIRE AUSSI
>>  Jean Reno met en doute la capacité d'intégration des musulmans

Lire et commenter