"L’Ascension" sacrée à l’Alpe d’Huez : pourquoi cette comédie va vous faire fondre

DirectLCI
COUP DE COEUR - De tous les (très bons) films présentés lors de la 20e édition du Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez, celui de Ludovic Bernard est celui qui nous a le plus touchés. Et nous ne sommes pas les seuls : le public et le jury lui ont attribué leurs grands prix. LCI vous donne trois raisons pour lesquelles vous aller aussi craquer dès le 25 janvier.

  • 1Parce que c’est inspiré d'une histoire vraie complètement dingue

    En 2008, Nadir Dendoune quitte sa Seine-Saint-Denis natale pour se lancer un défi fou : celui de grimper l'Everest. Il devient le premier Franco-Algérien à atteindre le sommet. Il en fait un livre, "Un tocard sur le toit du monde". C'est ce livre que Ludovic Bernard porte à l'écran. Avec quelques différences. "C’est une adaptation libre, pas vraiment calquée sur l’histoire de Nadir (...). Mais on retrouve beaucoup de références du livre dans le film. Je pense que tous ceux qui l’ont lu vont dire : Ah ouais, ça c’est dans le livre, c’est mortel". En plus Nadir a participé à l’écriture du scénario", nous a expliqué Ahmed Sylla. L'humoriste incarne Samy qui décide de s'envoler pour le Népal pour séduire la belle Nadia (Alice Belaïdi). Pour son premier long-métrage, le réalisateur détient déjà un record. En posant ses caméras à 5364 mètres, il est devenu le premier auteur de fiction à avoir tourné aussi haut.
  • 2Parce que c’est un feel good movie qui donne la pêche

    Des vannes, des références culturelles ultra populaires qui parleront à tous et un attachement sans faille au héros principal. Pendant 1h43, le spectateur suit l'ascension de Samy avec ses hauts et ses bas, son amitié naissante avec son sherpa - des sherpas qu'Ahmed Sylla a remerciés en recevant le Grand prix du jury du Festival de l'Alpe d'Huez - et ses galères sur la route. On rit, beaucoup. On pleure, un peu. Mais toujours en gardant un optimisme sans faille qui fait cruellement défaut dans la société actuelle. Sans oublier la présence des humoristes Kevin Razy et Waly Dia, impeccables animateurs radio parfois un peu à côté de la plaque. Le film de Ludovic Bernard fait du bien. Une vraie bouffée d'air frais pour commencer 2017.
  • 3Parce qu’Ahmed Sylla est parfait dans son premier rôle au cinéma

    Le passage sur grand écran peut s'avérer risqué pour les humoristes. Pas pour Ahmed Sylla. L'acteur comique qui monte fait un sans-faute dans ce rôle de banlieusard prêt à faire "n'importe quoi" pour les beaux yeux de celle qu'il aime, un peu gauche et terriblement attachant. Sa prestation n'est d'ailleurs pas étrangère à l'ovation reçue à l'issue de la première projection au Festival de l'Alpe d'Huez. Le jeune homme de 26 ans en avait les larmes aux yeux. Idem samedi au moment de la remise des prix. Un prix qui n'est que le premier d'une longue série.

En vidéo

"L’Ascension" : Ahmed Sylla et Alice Belaïdi se prêtent au jeu du "qui de vous deux…"

En vidéo

"L’Ascension" : la marche en altitude expliquée par Ahmed Sylla

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter