La bande-annonce de "La Belle et la Bête" cartonne sur la Toile et on ne comprend pas pourquoi

La bande-annonce de "La Belle et la Bête" cartonne sur la Toile et on ne comprend pas pourquoi

ABSURDE – Hollywood a parfois une vision très restrictive du mystère et de la dissimulation que doit contenir une bande-annonce. "La Belle et la Bête", qui bat le record de "Star Wars" avec 92 millions de vues, en est la preuve. On l’a vue et on ne comprend pas.

Deux secondes. C’est le temps d’apparition à l’écran d’Emma Watson, qui incarnera Belle, dans la première bande-annonce de La Belle et la Bête. Et encore, on n’a pas compté la seconde où la séquence est filmée en flou/net. A l’exception de cette très courte apparition de l’actrice de 26 ans, le casting - pourtant judicieux - du nouveau film de Bill Condon (Twilight IV et V) prévu pour 2017 est totalement absent du premier trailer dévoilé par Disney. 

Ironie du sort, la bande-annonce de La Belle et la Bête vient de battre un record, en cumulant 92 millions de vues sur toute la Toile en seulement 24h. Elle dépasse celles de Star Wars VII : Le réveil de la Force (88 millions de vues) et de Captain America : Civil War (61 millions en novembre 2015). Pourtant, ces deux dernières avaient l’avantage d’être suffisamment équivoques et de présenter plus d’un personnage, le tout dans un laps de temps à peu près équivalent (entre 1’30 et 2’30). 

Aucun frisson malgré le record de nombre de vues

Finalement, le seul point commun entre les bandes annonces de La Belle et la Bête et les deux autres films se situe dans le fait d’avoir planté des décors connus – un minimum nécessaire. Aucun territoire inconnu, donc : le fameux château de la Bête, la rose emblématique, la musique et le dialogue de l’œuvre originale de Disney sont aisément reconnaissables. Mais ça ne va pas plus loin. On aurait aimé entrapercevoir, par exemple, Gaston ou Maurice, le père de Belle, personnages essentiels de l’intrigue de Disney née en 1991, qui s’inspire du conte éponyme de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont publié en 1757. 

Bien sûr, il existe l’écueil inverse, qui consiste à trop en dire sur la nature du film, comme l’a fait le Ghostbusters 100 % féminin, pour être finalement élu "pire bande-annonce de l’histoire de Youtube". Mais entre les deux, il existe un large fossé. Et le comble, dans toute cette histoire, c’est que Metronews a dû faire augmenter le nombre de vues de La Belle et la Bête. 

A LIRE AUSSI >> Que pensez-vous du "pire trailer de l'histoire de Youtube" ? 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.