"La grande aventure Lego" : un peu de folie dans un monde de briques

"La grande aventure Lego" : un peu de folie dans un monde de briques

DirectLCI
CRITIQUE - Les briques de Lego envahissent dès aujourd'hui les salles obscures. Une grande et énergique aventure qui devrait ravir les petits et les plus grands.

Après avoir fait exploser le box-office américain, avec plus de 140 millions de dollars de recettes en seulement 10 jours, La grande aventure Lego pose ses fameuses briques colorées en France. Dans ce film d'animation flamboyant et ultra pop, où la 3D trouve tout son sens, le spectateur n'aura d'yeux que pour le jeune Emmet, un être lambda qui passe son temps à subir le dédain de ses congénères. Pourtant, quand il est désigné – par erreur et par hasard – pour sauver le monde de la tyrannie, ce héros attachant devient très vite incontournable.

Non au totalitarisme

Menée tambour battant, cette réalisation de Phil Lord et Chris Miller, où se télescopent tous azimuts Batman, Superman ou Lincoln, épate par son scénario malin et ses dizaines d'idées (truculentes) à la seconde. Grâce à sa pertinente réflexion sur le pouvoir de l'imagination et sa diatribe corsée sur le totalitarisme (quelles qu'en soient ses formes), le résultat parlera autant aux enfants qu'à leurs parents. Et les poussera à s'affranchir des normes pour se libérer et créer. Un beau message, en somme.

La grande aventure Lego, de Phil Lord et Chris Miller. Avec les voix françaises d'Arnaud Ducret, Tal, Maurice Decoster, Maeva Meline.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter