ENGAGEMENT - Comme bon nombre d'acteurs avant eux, Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth et le casting de Hunger Games se mobilisent contre le virus Ebola. Dans une vidéo, ils appellent les Américains aux dons tout en les mettant en garde contre la désinformation.

Depuis déjà plusieurs semaines, de nombreux pays, les Etats-Unis en tête, vivent dans la crainte d'Ebola. Pourtant, les états les plus touchés se trouvent en Afrique de l'Ouest : seuls huit patients ont été traités aux Etats-Unis. Des chiffres que Jennifer Lawrence, Liam Hemsworth et le reste du casting de Hunger Games ont tenu à rappeler dans une vidéo.

Dans un spot tourné en faveur de l'association Ebola Survival Fund, les acteurs expliquent que si la situation est loin d'être dangereuse dans leur pays, grâce aux nombreux médecins et aux médicaments, l'épidémie est critique dans plusieurs pays, tels que la Guinée, Le Liberia ou la Sierra Leone.

"Que se passerait-il si tu attrapais Ebola ?"

Jeffrey Wright, Josh Hutcherson, Jennifer Lawrence , Mahershala Ali, Liam Hemsworth et Julianne Moore expliquent que l'Afrique de l'Ouest manque cruellement de ressources. Médicaments, personnel médical... Plusieurs régions n'ont rien de tout cela. Résultat, le nombre de victimes ne cesse d'augmenter.

"Que se passerait-il si tu attrapais Ebola", demande Josh Hutcherson à Jennifer Lawrence ? "Je survivrais". En revanche, le casting de Hunger Games et le Docteur Paul Farmer rappellent que la population africaine a besoin de médicaments, de perfusions, de nourriture et d'infrastructure. Ils incitent donc leurs concitoyens américains à faire des dons, et encouragent les médecins qui sont partis lutter contre la maladie, au péril de leur vie. Le tout en rappelant que, avec des soins, attraper Ebola n'est pas une sentence de mort.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter