"Le loup de Wall Street" aurait été financé par de l'argent sale

"Le loup de Wall Street" aurait été financé par de l'argent sale

CINÉMA
DirectLCI
POLEMIQUE - Quelques mois après sa sortie en salles, "Le loup de Wall Street" de Martin Scorsese fait de nouveau parler de lui. Deux de ses producteurs l'accusent d'avoir été monté avec des sommes très douteuses.

L'argent n'a pas d'odeur ? Pas si sûr. Selon les informations du Hollywood Reporter, Le loup de Wall Street de Martin Scorsese aurait été financé de façon très obscure. Une plainte vient en effet d'être déposée auprès d'un tribunal de Los Angeles à l'encontre de la société de production Red Granite. Laquelle est accusée d'avoir monté le long métrage avec 100 millions de dollars provenant de détournement de fonds publics, de vol et de corruption.

Quand la réalité rejoint la fiction

Chapeautée par Joey McFarland et Riza Aziz, qui n'est autre que le beau-fils de l'ancien Premier ministre malaisien, Red Granite a avoué que ses investissements venaient pour la plupart du Moyen-Orient et de l'Asie. Des fonds a priori mal acquis selon les plaignants Brad Krevoy et Steve Stabler, également producteurs du Loup de Wall Street. Voilà donc une nouvelle polémique qui entache la réputation déjà malmenée du long métrage porté par Leonardo DiCaprio.

Pour rappel, le comédien américain y incarne Jordan Belfort , un courtier en bourse aux méthodes peu scrupuleuses qui a sévi dans le New York des années 80. Ce n'est pas la première fois que le destin de cet homme, qui a succombé à tous les excès, est pointé du doigt. De nombreuses voix se sont en effet élevées contre Martin Scorsese, jugeant qu'il faisait preuve dans son film d'une trop grande empathie à l'endroit de son protagoniste.

Sur le même sujet

Lire et commenter