"Le loup de Wall Street" : Jonah Hill sous-payé par rapport à Leonardo DiCaprio

"Le loup de Wall Street" : Jonah Hill sous-payé par rapport à Leonardo DiCaprio

SALAIRE - Pour son second rôle très remarqué dans "Le loup de Wall Street", Jonah Hill n'a empoché "que" 60 000 $. Si le cachet est nettement moins élevé que celui de son partenaire Leonardo DiCaprio, l'acteur ne s'en formalise pas. Exemplaire.

60 000 $. C'est la très modeste somme qu'a touchée Jonah Hill pour son rôle dans Le loup de Wall Street, l' adaptation des mémoires du trader Jordan Belfort par Martin Scorsese. Le montant en question est d'autant plus étonnant que le long métrage, distribué par la Paramount, a bénéficié d'un budget confortable de 100 millions de billets verts. Le comédien, hilarant dans la peau de l'acolyte de Belfort, a révélé l'information lors de son passage sur The Howard Stern Show.

Pour sa part, Leonardo DiCaprio, star et producteur du film , a touché le modique pactole de 10 millions de dollars. "Ils m'ont donné la somme la plus faible possible, explique Hill. C'était leur offre et je leur ai répondu que je signerai sur le champ (…) Je ne voulais pas qu'ils changent d'avis". Selon l'acteur, c'était ça ou ne pas travailler devant la caméra de Martin Scorsese, un cinéaste qu'il porte aux nues.

Pas cupide pour un sou

"J'aurais vendu ma propre maison et lui aurais donné tout mon argent pour travailler à ses côtés". Grand prince, Hill a expliqué que ce genre de rôle, contrairement à celui qu'il tenait dans la version cinématographique de 21 Jump Street , n'était pas fait pour s'en mettre plein les poches. "Ce truc n'a rien à avoir avec l'argent. Vous devez faire des choses auxquelles vous tenez". Au final, Hill aura donc empoché 60 000 dollars et obtenu une citation à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. On croise les doigts pour lui !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.