"Le rôle de ma vie", ou le retour en grâce de Zach Braff

CINÉMA

COME-BACK - Dix ans après "Garden State", l'acteur et réalisateur Zach Braff a présenté à Sundance "Le rôle de ma vie", son nouveau film. Ce récit d'une famille qui tente de joindre les deux bouts a largement séduit. Focus.

Voilà une interminable décennie que l'on attendait le second long métrage de Zach Braff, le héros de la série télévisée Scrubs. Pour rappel, nous l'avions laissé en 2005 avec le magnifique Garden State, dans lequel il se mettait en scène aux côtés de Natalie Portman et Peter Sarsgaard. Porté par une BO monumentale, un scénario inspiré et une mise en scène éthérée, ce premier long métrage a très vite acquis un statut culte pour toute une génération.

C'est donc avec une impatience manifeste que les festivaliers de Sundance se sont rués vers Le rôle de ma vie, son second long métrage partiellement financé par le crowdfunding et dans lequel il tient le rôle principal. Attendu au tournant, Braff n'a visiblement pas déçu. Dix ans après Garden State, l'intéressé a connu une nouvelle fois le bonheur d'une standing ovation. Il a partagé sa joie avec ses comédiens Kate Hudson, Donald Faison et Mandy Patinkin.

Portrait d'un acteur à l'ouest

Sur papier, Le rôle de ma vie, dont on vante déjà la bande originale menée par Bob Dylan, ressemble étrangement à Garden State. Au menu : réflexion sur la famille, l'amour et la mort. Braff se glisse une nouvelle fois sous les traits d'un acteur sur la paille ne pouvant plus financer les études de ses enfants. Résultat ? Le quotidien de la famille s'en trouve totalement modifié. Sur les réseaux sociaux, les louanges vont bon train.

Du côté de la critique, les réactions sont globalement élogieuses, Thierry Chèze de L'Express en tête. "Dix ans après Garden State, Braff cultive certes les mêmes obsessions (la mort, l'enfance, la transmission...) Mais il le fait avec la maturité de son âge (…) Sundance 2014 tient son premier sommet !", a-t-il réagi. Le long métrage a d'ores et déjà été acheté par Focus Feature pour 2,75 millions de dollars et sortira Outre Atlantique dans un circuit de 500 salles. Tout bénéf, donc !

Lire et commenter