Le secret de la réussite de "Alice de l'autre côté du miroir" ? Moins de Johnny Depp !

CINÉMA

SUITE – S’il produit le long-métrage, Tim Burton a cédé la réalisation d’"Alice, de l’autre coté du miroir" à James Bobin. Mais la patte du maître est toujours là. Johnny Depp aussi mais moins souvent... et c’est tant mieux.

Les grimaces et les gesticulations de Johnny Depp dans des personnages allumés et grimés (Pirates des caraïbes, Into the woods, Lone Ranger, Charlie Mortdecai...) ont eu raison de notre patience. Certes, Strictly criminal était une réussite mais les fans de Donnie Brasco ou Public enemies rêvent de revoir le comédien avec son vrai visage, dans un rôle d’homme, et non de clown ou de psychopathe.

Sacha Baron Cohen plus fort que Johnny Depp

Aussi, c’est auréolé de méfiance que débarquait cette suite d’Alice. Mais, quelle n’a pas été notre surprise : le film est une réussite... notamment parce que Johnny Depp y est moins présent. Tourmenté par son passé, le Chapelier fou est en effet malade au début de cette nouvelle aventure : pour ne pas que sa dépression l’emporte,

Alice revient au pays des merveilles et se lance dans une opération de sauvetage, laissant le Chapelier derrière elle, tout seul sous sa couette. Résultat : les numéros de Johnny Depp sont bien moins présents à l’écran. Mieux encore : Sacha Baron Cohen lui vole littéralement la vedette en fantasque Maître du temps.

Pour le reste, les amoureux du premier film retrouveront ici les mêmes composantes : une esthétique haute en couleurs, une cadence effrénée, des créatures magiques et des effets spéciaux dernier cri (fabuleux voyage dans la "mer" du temps). Sans oublier, bien sûr, le casting qui remet le couvert, Mia Wasikowska en tête.

Certains personnages secondaires sont sacrifiés (Absolem, La reine blanche...), l’art du non sens cher à Lewis Carroll peu exploité, mais ce grand spectacle surréaliste et le truculent duo formé par Helena Bonham Carter et Sacha Baron Cohen remplissent le contrat de ce divertissement familial.

A LIRE AUSSI
>> Johnny Depp, accusé de violences conjugales
>> Johnny Depp défendu par Vanessa et Lily-Rose
>> Johnny Depp, plus flippant que Le Chapelier Fou

Lire et commenter