Leonardo DiCaprio : une pétition en ligne pour qu'il gagne enfin l'Oscar

Leonardo DiCaprio : une pétition en ligne pour qu'il gagne enfin l'Oscar

DirectLCI
DECRYPTAGE - Alors qu'il enchaîne les prestations étourdissantes, Leonardo DiCaprio n'a jamais gagné d'Oscar. A quelques heures des Golden Globes où il est favori dans la catégorie "meilleur acteur dans une comédie", une pétition en ligne exige qu'il gagne l'Oscar pour son rôle de "Loup de Wall Street".

Allumée, hallucinante, délurée, psychédélique, émouvante, folle... Les adjectifs que l'on pourrait associer à l'interprétation de Leonardo DiCaprio dans Le loup de Wall Street sont nombreux. Pour sa cinquième collaboration avec le cinéaste Martin Scorsese, le comédien a atteint, sans l'ombre d'un doute, un sommet de jeu dans sa carrière. Depuis la sortie du long métrage, les louanges critiques et publiques pleuvent. Plus remontés que jamais, ses fans exigent à cor et à cri l'Oscar du meilleur acteur, récompense archi-méritée que l'intéressé n'a encore jamais obtenue, n'en déplaise à son exceptionnel parcours artistique.

Un début de carrière phénoménal

En 1994, Leonardo DiCaprio fait une entrée fracassante dans le monde du cinéma avec son rôle de handicapé mental dans Gilbert Grape, drame touchant de Lasse Hallström dans lequel il donne la réplique à Johnny Depp. A l'époque, personne ne le connait. On le prend alors pour un véritable enfant attardé. Preuve que le talent brut est là, prêt à éclore. Il est logiquement nominé aux Oscars et aux Golden Globes mais repart bredouille. S'ensuivent des rôles marquants dans Blessures Secrètes, où il se montre impérial face à Robert de Niro, et dans Basketball Diaries, évocation de la jeunesse sous acide de l'artiste Jim Caroll.

Plus tard, avec Romeo + Juliette et Titanic, Leo devient une superstar absolue. Hollywood est à ses pieds mais les Oscars préfèrent le snober impunément. L'image du beau gosse de service lui colle alors à la peau. Son premier faux pas arrive avec L'homme au masque de fer mais il se ressaisit vite et rebondit formidablement. Après un sympathique trip du côté de la Thaïlande sous la direction de Danny Boyle dans La plage, il rencontre son père spirituel : Martin Scorsese. C'est le début d'une seconde renaissance.

Adieu l'image lisse, bonjour les personnages torturés

De Gangs of New York à Shutter Island en passant par Les infiltrés, Marty réinvente totalement DiCaprio et fait de lui son nouveau De Niro. Exit l'image du minet lisse et place à la testostérone. Son jeu devient plus dense, plus passionnant et plus excitant que jamais. Les cinéphiles du monde entier le portent aux nues tandis que les cinéastes les plus en vue - Steven Spielberg, Ridley Scott, Christopher Nolan ou Quentin Tarantino - se l'arrachent. Si la Hollywood Foreign Press Association le nomine à neuf reprises pour les Golden Globes et lui décerne un prix pour son interprétation dans Aviator, l'académie des Oscars continuent de bouder son plaisir.

En dépit de son talent indéniable, DiCaprio n'aura connu que trois fois les faveurs des Oscars (pour Gilbert Grape, Aviator et Blood Diamond, l'un de ses rôles les plus insipides). Pourquoi un tel dédain ? Les théories sur la question sont nombreuses et d'aucuns classent déjà la star dans la catégorie de ceux qui, au même titre que Kirk Douglas, Alfred Hitchcock ou Stanley Kubrick, n'auront jamais de statuettes dorées. Certains parlent d'un homme malaimé par sa profession, capricieux et très exigeant envers les cinéastes qu'il côtoie. D'autres estiment que le comédien cherche la performance à tout prix à travers des rôles redondants d'homme torturé, renvoyant systématiquement l'Amérique à ses noirceurs.

Pas d'Oscar ? Et alors !

De passage à Paris il y a quelques semaines, Leonardo DiCaprio s'était confié sur la question. "Pour les Oscars, j’ai appris il y a longtemps qu’il ne vaut pas la peine d’essayer de prédire le futur ou d’expliquer aux autres pourquoi notre boulot est bon ou non. Il faut juste travailler dur pour faire des choses dont on sera fiers". Très justement, le comédien ne tient pas rigueur de ses absences répétées parmi les nommés et continue de soigner ses choix artistiques, préférant les sujets forts aux blockbusters de fin du monde.

A quelques heures des Golden Globes, qui devraient (espérons !) le sacrer dans la catégorie du Meilleur Acteur dans une comédie, une pétition vient de faire son apparition sur le net . Laquelle est adressée par le blogueur français Jean-Victor Houët à l'Académie des Oscars. "Ces statuettes sont le résultat de campagnes de lobbying énormes à Hollywood, menant parfois à des absurdités dans les résultats, regrette-t-il. Le Loup de Wall Street est peut être le meilleur rôle de sa déjà riche carrière, et la pétition est un geste pour montrer à l'Académie l'importance que l'acteur a aux yeux du public". Il ne vous reste plus qu'à signer en masse !


 

Plus d'articles