Les Enfants perdus de "Hook" à nouveau réunis pour le regretté Robin Williams

CINÉMA
ANNIVERSAIRE - Deux ans après la mort de Robin Williams et vingt-cinq ans après la sortie du film "Hook", de Steven Spielberg, les enfants perdus se sont retrouvé pour une séance photo. L'occasion pour eux de rendre hommage à l'acteur et de montrer qu'ils ont bien grandi.

Le pays imaginaire est maintenant un souvenir lointain, mais reste toujours dans le coeur de ses Enfants perdus. 25 ans après la sortie du film Hook, les acteurs, maintenant adultes, se sont retrouvés ce mardi 9 août pour rendre un vibrant hommage à Robin Williams, décédé il y a tout juste deux ans, et qui incarnait Peter Pan dans le long métrage de Steven Spielberg. Séance photo, costumes et confidences, tout était la pour faire vibrer notre corde nostalgique.

Les comédiens se sont confié au site Entertainment Tonight et son revenu sur le tournage, qui était pour beaucoup, une toute première expérience au cinéma : "Je ne me rendais pas compte du sérieux du tournage, moi je ne faisais que m’amuser" assure notamment Thomas Tulak (qui incarnait "Too Small"), qui était âgé de 6 ans à l'époque.

"Quand tu as 15 ans et que tu fais un film de Spielberg avec des méga-stars comme Robin Williams, Dustin Hoffman ou Julia Roberts, t'as juste envie de paraître cool. Je ne sais pas à quel point je suis cool avec ce costume et mon nombril à l'air" raconte Dante Bosco, qui incarnait Rufio, le chef des Enfants perdus, et qui a remis son costume pour l'occasion.

Se souvenir d'un acteur et ami fantastique

Brian Pocrass, président de la société 22 Vision , à l'origine de cette réunion explique que "Hook, c’est l’un de ces films qui ont vraiment marqué une génération d’enfants. Réunir l’équipe en souvenir de Robin et pour l’anniversaire de la sortie du film, c’est vraiment génial.". Et si les acteurs ont chacun évoqué leurs souvenirs, il était aussi question d'aborder le décès de Williams.

"Je pense que pour nous tous, ce fut la mort de notre enfance, confie Basco. Il y a beaucoup de tristesse... Ce qui ne nous empêche pas de célébrer l'un des artistes les plus légendaires de l'histoire. Il m'a enseigné ce que ça voulait dire d'être une star, d'être un leader sur le plateau" Et James Madio ("Don’t Ask") d'ajouter : "Il mettait une ambiance incroyable sur le tournage. Il faisait en sorte de tous nous connaître, il voulait que tout le monde soit heureux".  

Lire et commenter