Les Godzifans fêtent l'anniversaire de Godzilla

Les Godzifans fêtent l'anniversaire de Godzilla

MONSTROANNIV – Le plus célèbre des monstres japonais vient de souffler ses 60 bougies. Malgré son âge avancé, Godzilla est toujours autant aimé dans son pays natal.

Ce n'est pas un monstre de pacotille. Réveillé par des essais nucléaire, Godzilla est un dinosaure mutant qui mesure plusieurs dizaines de mètres de haut et possède un souffle radioactif. Né en 1954, il vient de souffler ses 60 bougies, un anniversaire fêté dignement par ses fans. Pour l'occasion, la pellicule de ce film, devenu un grand classique, a été restaurée et nettoyée. Il a ensuite été projeté pendant pendant quinze jours à Tokyo, berceau des premières aventures et destructions de la créature sortie des eaux.

Tandis qu'un monstre digitalisé à la sauce Hollywood envahit les écrans du monde entier, les Japonais ont redécouvert avec bonheur et nostalgie leur bon vieux Godzilla d'antan, quand un acteur dégoulinait de sueur dans un costume en latex. Kenichi Takagi, 44 ans, est de ces fans. Il a emmené son gamin de 10 ans voir pour la première fois ce grand classique, réalisé par Ishiro Honda dans les studios Toho seulement neuf ans après la guerre, la défaite... et les bombes nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki. Car même avec ses maladresses caoutchoutées, Godzilla parle toujours à l'inconscient des Japonais traumatisés par Fukushima.

Godzilla, une victime du nucléaire

Dans le scénario, la créature est réveillée par des tests nucléaires, émerge d'une mer en furie et se met à nager vers les côtes du Japon pour y semer la terreur, une allégorie d'une catastrophe nucléaire. Pour Sadamitsu Noji, un fan de 34 ans depuis une vingtaine d'années, Godzilla c'est comme une page blanche sur laquelle chaque spectateur peut projeter ses propres angoisses. Vedette du film de 54, Akira Takarada, aujourd'hui âgé de 80 ans, a vu la dernière production hollywoodienne, et n'a pas changé d'opinion sur son monstre préféré: "j'ai à nouveau réalisé que Gojira n'était pas qu'un destructeur, mais que lui aussi était une victime du nucléaire. Je ne peux pas m'empêcher d'avoir de la sympathie pour lui".

Pour la petite histoire, la créature aujourd'hui mondialement connue sous le nom de Godzilla, s'appelait au départ "Gojira", un croisement entre "gorilla" et "kujira", le mot japonais désignant la baleine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande la vaccination des enfants fragiles

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.