"Les Nouveaux Héros" : un Disney aux (faux) airs de Marvel

"Les Nouveaux Héros" : un Disney aux (faux) airs de Marvel

DirectLCI
COUP DE COEUR - Lorsqu'un ado intrépide fait équipe avec un robot soigneur pour sauver le monde, ça donne "Les Nouveaux Héros", un film d'animation Disney inspiré d'une BD Marvel méconnue.

Propriétaire de Marvel depuis 2009, Disney a puisé dans son nouveau vivier pour booster ses films d’animation. Né de cette fusion et adapté du comics Big hero 6, Les Nouveaux Héros conte l’histoire d’un ado surdoué de San Fransokyo qui, après le décès de son frère, fera son deuil et sauvera le monde d’un super vilain avec l’aide de Baymax, un robot soigneur très craquant. Le réalisateur Don Hall explique à metronews la fabrication de cette aventure drôle, attendrissante et spectaculaire, aussi aboutie dans le fond que dans la forme.

Un héros émouvant et brillant
Gamin, j’étais fan de Disney et Marvel. Quand John Lasseter m’a demandé de trouver un projet après Winnie l’ourson, je suis tombé sur Big Hero 6. C’était fun, chargé de pop culture et, selon moi, il y avait un gros potentiel émotionnel. C’est une histoire de manque et de deuil, avec l’idée forte que les êtres chers nous accompagnent même quand ils ne sont plus de ce monde. Et puis, étant moi-même un "geek", j’appréciais que l’histoire célèbre l’intelligence, l’éducation, le savoir à travers le parcours de son héros, un prodige des sciences qui sauve le monde grâce à son méninges.

Un robot unique
Je voulais un robot qui ne ressemble à aucun autre. Comme Baymax est un guérisseur qui soigne le cœur meurtri de Hiro, je le voyais rassurant, généreux et mignon. D’où son aspect marshmallow et son adorable démarche de bébé pingouin. J’ai rencontré le professeur Chris Atkeson à Carnegie Mellon, l’université de Pittsburgh : il y faisait des recherches sur la robotique soft avec des robots gonflables en vinyle qu’il destinait au domaine de la santé. Ca a été le déclic : j’avais trouvé mon Baymax.

Un autre visage de l’animation
Nous essayons de repousser les frontières de ce que peut être une animation Disney dans l’esprit des gens. Il n’y a pas que les princesses et les animaux. Ce film est un mix entre la tradition Disney et la pop culture de Marvel. Prenez par exemple le premier vol de Hiro et Baymax : c’est à la fois une référence à Peter Pan et Iron Man. Et, s’il est vrai qu’on s’est fait plaisir sur les scènes d’action, nous ne perdons pas de vue l’essentiel : l’émotion.


 

Sur le même sujet

Lire et commenter