"Libérée, délivrée" : un chanteur latino accuse Disney de l’avoir plagié

DirectLCI
PAS CONTENT - Jaime Ciero, un artiste sud-américain, affirme que "Let it go", le tube de La Reine des Neiges, rebaptisé "Libérée, délivrée" en VF, est un plagiat de l’une de ses chansons. Procès en vue ?

A moins d’avoir vécu dans un abri antiatomique au cours des quatre dernières années, vous avez forcément entendu cette chanson. Le 25 novembre 2013, Disney publiait "Let it go", le tube du film d’animation La Reine des Neiges, interprété à l’écran par Idina Menzel. Dans la VF, c’est Anaïs Delva, aperçue dans la comédie musicale "Dracula" de Kamel Ouali, qui va prêter sa voix à "Libérée, délivrée", dont le refrain entêtant est devenu le cauchemar de bien des parents…  


Avec plus de 10 millions d’exemplaires vendus le monde, un Oscar et un Grammy Award, le phénomène n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd... Le site people TMZ révèle qu’un obscur chanteur sud-américain répondant au nom de Jaime Ciero a décidé de porter plainte contre la firme aux grandes oreilles, persuadé que la chanson est un plagiat de la sienne, intitulée Volar, et publiée en 2008, bien avant que la princesse Elsa refroidisse l’ambiance au royaume d’Arendelle.


A la première écoute, on peut effectivement distinguer des similitudes, tant au niveau du tempo des couplets que du refrain euphorique. Suffisantes pour que sa requête aboutisse ? Histoire de vous faire une idée, LCI vous propose d'écouter d'abord "Volar", la chanson de Jaime Ciero...

Puis l'inusable "Libérée, Délivrée" chantée par Anaïs Delva...

En mars 2015, Robin Thicke et Pharell Williams avaient été condamnés à verser 7.4 millions de dollars aux héritiers de Marvin Gaye qui accusaient le duo d’avoir plagié "Got to give it up", le classique du chanteur soul, sur le tube "Blurred Lines"… Quoi qu’il arrive, Jaime Cielo se sera payé un bon coup de pub.


Ce n'est pas la première fois que le succès de La Reine des Neiges suscite les convoitises. Début 2015, la romancière koweïtienne Muneefa Abdullah accusait ainsi la réalisatrice et scénariste de La Reine des Neiges, Jennifer Lee, d’avoir emprunté des personnages et des situations de son conte pour enfants, La Princesse des Neiges, publié en 2007. Déboutée en première instance en mars 2016, elle a décidé de faire appel …

Toujours en 2015, Kelly Wilson, la réalisatrice d’un court-métrage intitulé The Snowman avait elle aussi attaqué Disney. Avant de trouver un arrangement "à l’amiable" avec la major. Sorti en 2013, La Reine des Neiges a rapporté plus de 1.2 milliard de dollars à ses producteurs, devant le film d’animation le plus lucratif de tous les temps. La suite est attendue sur les écrans pour novembre 2019.

Plus d'articles

Sur le même sujet