Luc Besson condamné pour plagiat doit verser 80.000 euros à John Carpenter

CINÉMA
COPIER-COLLER. Luc Besson, simple copieur ? Le réalisateur de "Lucy" a été condamné pour plagiat par le tribunal de grande instance de Paris après une plainte déposée en 2012 par John Carpenter et ses associés. Le réalisateur américain accuse Luc Besson et sa société de production d'avoir copié son film "New York 1997".

La justice française a tranché en mai dernier, l'affaire restée secrète jusqu'alors vient tout juste d'être rendue public : le film Lock Out (sorti en 2012) de Luc Besson a été reconnu comme une contrefaçon aux yeux de la loi. Ce film non réalisé mais co-écrit par Luc Besson serait une pale copie du New York 1997, réalisé en 1981 par John Carpenter. Alors que le cinéaste américain avait déposé plainte en 2012 contre le réalisateur français et sa société de production EuropaCorp pour plagiat, les juges lui ont donné raison et Luc Besson a été condamné à verser 80.000 euros de dommages. Une somme à verser entre l'entreprise gérante des droits d'exploitation de New York 1997 (50.000 euros), John Carpenter (20.000 euros) et Nick Castle, le co-scénariste du film (10.000 euros).

Trop de similitudes entre les deux films

Des scénarios bien trop semblables selon la justice française. Dans le film Lock Out (réalisé par James Mathers et Stephen St Leger), en 2079, un ancien de la CIA doit retrouver la fille du Président des États-Unis qui est chargée d'une mission humanitaire à bord d'une prison spatiale où sont détenus de dangereux criminels. Dans New York 1997, un criminel est chargé de retrouver le Président des États-Unis, retenu en otage, le tout dans une ville de New-York devenue une sorte de prison géante. Dans les deux films on retrouve : "Un héros athlétique, rebelle et cynique, condamné à exécuter une peine de prison dans un établissement séparé du reste du monde, qui se voit proposer d’aller chercher le président des USA ou sa fille retenu en otage dans cette prison contre sa liberté" comme l'énumère le jugement .

Luc Besson et EuropaCorp ont fait appel de cette décision de justice. Ce n'est toutefois pas une première pour le réalisateur, déjà accusé de plagiat par un couple de girondins qui estiment que le scénario de Colombiana (2011), film produit et co-écrit par Besson, copie leur film Fantôme de l'Orchidée (2005).

A LIRE AUSSI
>> Luc Besson a bouclé le scénario de "Lucy 2" (mais ne le réalisera pas)
>> VIDEO – Découvrez le clip choc de Luc Besson pour la sécurité routière

Lire et commenter