L’un des réalisateurs cultes de James Bond, Guy Hamilton, est mort

CINÉMA

LIVE AND LET DIE - Il est à l’origine de quatre des films les plus connus de la saga James Bond. Ce jeudi 21 avril, le réalisateur anglais culte Guy Hamilton s’est éteint à l’âge de 93 ans.

Guy Hamilton est l’un des réalisateurs ayant tourné le plus de films de la saga James Bond (quatre, contre cinq pour John Glen). Ce jeudi 21 avril, ce personnage culte du cinéma anglais est décédé à l’âge de 93 ans, d’après The Guardian .
Il est derrière quatre films cultes de l’univers James Bond

Il est à l’origine de quatre films-clés de la saga d’espionnage : il débute avec Goldfinger en 1964 avant d’enchaîner trois James Bond, Les diamants sont éternels, Vivre et laisser mourir et l’Homme au pistolet d’or, entre 1971 et 1974. Guy Hamilton a ainsi dirigé, en moins d’une décennie, deux James Bond : Sean Connery, pour ses deux premiers films, et Roger Moore pour les deux derniers.

Roger Moore lui a rendu hommage sur Twitter, et s’est dit "profondément attristé".

Les espions, ça le connaissait. Guy Hamilton a également mis en scène les aventures d’un autre espion, Harry Palmer, joué par Michael Caine dans Mes funérailles à Berlin. Il a également dirigé Harrison Ford à ses débuts (L’ouragan vient de Navarone), et réalisé deux films de guerre et deux adaptations de romans d’Agatha Christie (Le Miroir se brisa et Meurtre au soleil). Bref, l'indéniable metteur en scène du suspense. 

EN SAVOIR +
>>
James Bond avec Daniel Craig, est-ce que c'est vraiment fini ?   
>>
L'homme qui a acheté l'Aston Martin de James Bond ne pourra pas la conduire   
>>
Qui sont les auteurs qui font renaître James Bond ? 

Sur le même sujet

Lire et commenter