Malgré la polémique, faut-il (ou pas) aller voir "The Birth of a Nation" ?

Malgré la polémique, faut-il (ou pas) aller voir "The Birth of a Nation" ?

ON HESITE – Aux Etats-Unis, "The Birth of a Nation" n’a pas eu le succès escompté au box-office. La faute à un mauvais film ou les répercussions du scandale judiciaire impliquant l’acteur réalisateur Nate Parker ? Explications.

En janvier 2016, The Birth of a Nation faisait le buzz à Sundance. Et pourtant, un an après le festival de Robert Redford, le vent a tourné pour ce premier film : pas de nominations aux Golden Globes, un sort sans doute similaire aux Oscars, et un flop au box office américain. En cause : une sordide affaire que la presse ressortait pendant l’ascension médiatique du long-métrage. 

En 1999, Nate Parker, acteur et réalisateur du film, avait été accusé d’avoir sexuellement agressé une étudiante à la fac. Il fut acquitté mais l’affaire refaisait surface quand la jeune femme décidait de mettre fin à ses jours dix ans plus tard. Quelques mois avant la sortie de Birth of a Nation, la presse déterrait l’affaire, plombant ainsi sa carrière.

Fascinant mais discutable

Dommage car, sans être irréprochable, -et ne le jugeant que pour ce qu’il est - Birth of a Nation ne manque pas de qualités. Nate Parker y conte l’histoire vraie de Nat Turner, esclave et prédicateur qui, après avoir été utilisé par les propriétaires terriens pour assouvir les âmes rebelles, incitera ses camarades à se soulever pour leur liberté. Et ce, trente ans avant la guerre de Sécession. 

Fascinant, ce destin était un matériau idéal pour le cinéma. Et la direction artistique du jeune cinéaste, ainsi que son interprétation très habitée, font honneur à ce défenseur et héros des droits de l’homme. On est en revanche plus réservé sur le parti pris scénaristique, condamnant à juste titre la cruauté des esclavagistes tout en la filmant avec complaisance et en cautionnant a contrario la violence perpétrée au nom de Dieu. Regrettable, discutable et, de fait, moins pertinent que le Twelve years a slave de Steve McQueen sorti il y a trois ans. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.