"Maman a tort" : quand une ado découvre la dure réalité du travail

DirectLCI
COUP DE CŒUR – Dans "Maman a tort", Marc Fitoussi, le réalisateur de "Copacabana" et "La ritournelle, confronte une gamine de 14 ans aux bassesses du milieu professionnel dans une comédie dramatique d’apprentissage. Une jolie surprise, portée par Emilie Dequenne et la jeune Jeanne Jestin.

Vous vous souvenez de votre stage de troisième ou de celui de vos enfants ? Maman a tort est pour vous : Anouk, 14 ans, y découvre le monde du travail en passant une semaine aux côtés de sa mère, dans sa compagnie d’assurances. Entre le confrère goujat, les collègues peau de vache et superficielles (qui comptent les chocolats de Noel) et les directives inhumaines de la hiérarchie, l’adolescente se prendra de plein fouet la cruauté et la bêtise d’un univers qu’elle ne connaissait pas. Au gré des jours et des services, elle réalisera combien les idéaux ne sont pas toujours compatibles avec les objectifs d’une entreprise et les tempéraments des autres salariés.

Entre déception, colère, compassion et ironie, cette jeune fille vous rappellera peut-être l’agneau que vous étiez avant de vous jeter dans la fosse aux lions. L’innocence et la conviction de cette petite héroïne, prête à tout pour aider une maman en conflit avec les assurances, touche autant qu’elle ravive vos désirs de rébellion. On aurait cependant aimé que l’écriture soit encore plus incisive : le scénario aurait gagné à embrasser plus catégoriquement un parti pris, à être moins gentillet, à pousser la méchanceté un cran au-dessus.


Le rapport mère-fille est en revanche très bien exploité, notamment sur les désillusions de l’ado captant tout à coup que sa mère n’est elle aussi qu’un être humain avec ses failles et ses faiblesses. Jeanne Jestin, jeune révélation pleine de charme et de spontanéité, et Emilie Dequenne sont d’ailleurs les atouts majeurs de cette chronique sociale douce-amère qu’on ne saurait que trop vous conseiller d’aller voir avec vos enfants. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter