"Match Retour" : soupe de grimaces et prises de bec sans sel

"Match Retour" : soupe de grimaces et prises de bec sans sel

DirectLCI
MAUVAISE CUISINE - Chaque semaine, metronews plonge dans le grand livre de cuisine des sorties ciné pour en tirer la recette d'un bon vieux nanar. Ce mercredi : "Match Retour", avec Sylvester Stallone et Robert de Niro.

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes... Rien n’est moins sûr si l’on en croit Match retour, comédie poussive qui mise sur deux légendes du film de boxe pour aiguiser l’appétit du spectateur. Gare à l’indigestion !

1. Choisir un contenant adapté à vos produits

Le jus de crâne n’étant pas la spécialité à Hollywood, les scénaristes ont eu la riche idée de réunir Sylvester Stallone et Robert de Niro sur un ring, espérant capitaliser sur leurs rôles mythiques respectifs : Rocky Balboa et Jake La Motta (Raging Bull). Dans Match Retour, papy Bob et papy Sly jouent donc des boxeurs retraités qui, à 70 ans, enfilent de nouveau les gants pour régler leur compte lors d’un dernier match.

2. Laisser mariner les bœufs dans leur jus

Peu aidés par un scénario qui les humilie scène après scène (un toucher rectal par ci, une combinaison vert grenouille par là), Robert de Niro et Sylvester Stallone n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Au menu: soupe de grimaces pour le premier et mine renfrognée pour le second lors de prises de bec sans sel. A l’instar de leurs personnages prêts à faire voler leur dentier pour toucher le pactole, les deux stars ont vendu leur âme au diable pour un chèque bien copieux !

3. Ajouter un zeste de fraîcheur

Pour booster cette comédie trop mûre pour le jeune public, notre tandem faisandé se voit affublé d’un manager afro-américain flambeur, grande gueule et roi de la vanne moisie. Reconnaissons-lui cependant un soupçon de pertinence lorsqu’il traitera ses deux poulains de "croulants largués".

4. Décorer avec une belle plante

Afin de pimenter la relation entre leurs vieux croûtons, les scénaristes ont associé querelle sportive et rivalité amoureuse. Et Bob et Sylvester de se disputer les faveurs de Kim Basinger, seule denrée d’exception de cette comédie mollassonne.

5. Dernier conseil avant dégustation
Vous êtes fin gourmet et vous aimez Robert de Niro ? Dévorez plutôt Le Dernier Nabab qui ressort mercredi sur les écrans.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter