Michel Blanc balance sur "Les Bronzés" et raconte les tensions dans la troupe du Splendid

CINÉMA

RANCŒUR – Il y a des personnages qui ont tendance à coller à la peau de leurs interprètes, et pour Michel Blanc, c'est celui de Jean-Claude Dusse. S'il ne regrette pas d'avoir participé à l'aventure "Les Bronzés", l'acteur avoue avoir voulu prendre ses distances avec la saga. Il s'explique.

La troupe du Splendid a longtemps marqué le monde de l'humour comme celui du cinéma, notamment avec les films de la saga Les Bronzés. En 1978, Michel Blanc avait co-signé le premier film, réalisé par Patrice Leconte, et qui avait remporté un large succès. Seulement voilà, il n'avait pas vraiment envie de prêter sa plume pour la suite, Les Bronzés font du ski, en 1979. Une décision qui n'a pas été du goût de ses petits camarades.

Plus de trente-cinq ans après les faits, l'acteur s'est confié à l'Express à l'occasion de la sortie de son nouveau film, Un petit boulot. Il explique que la troupe du Splendid lui a reproché d'avoir "brisé la cohésion du groupe" : "Par esprit purement rigoriste, cela m'emmerdait qu'on écrive une suite aux Bronzés. Je n'ai donc pas participé à l'écriture du meilleur des deux films ! (…) Les copains ont pu croire que j'avais pris la grosse tête. C'est le seul moment de tension qu'on a connu".

Jean-Claude Dusse, un personnage qui lui colle à la peau

Sans surprise, Michel Blanc a tout fait pour ne pas se laisser enfermer dans le rôle de Jean-Claude Dusse, un personnage qui, bien qu'attachant, aurait pu finir par l'empêcher d'obtenir des rôles différents : "J'ai refusé toutes les propositions de rôles équivalents, car je ne voulais pas m'enfermer dans un emploi qui aurait fini tôt ou tard par lasser", avoue-t-il. L'acteur s'en sort d'ailleurs très bien et a su prouver ses capacités d'adaptation en tournant aussi bien pour Jean-Marie Poiré et Claude Chabrol que pour Dany Boon ou Josiane Balasko.

Et s'il avoue que sans son rôle dans Les Bronzés, il n'aurait peut-être pas la carrière qu'il a aujourd'hui, il avoue n'avoir aucun bon souvenir du dernier opus  : "Il faut rappeler qu'on ne voulait pas faire Les Bronzés 3". D'ailleurs, des retrouvailles de la troupe semblent ne semblent pas à l'ordre du jour. L'objectif ? Eviter, selon lui, d'être "pris au piège", et poussé à faire Les Bronzés 4… Les membres du Splendid préfèrent donc se retrouver dans l'intimité, loin des plateaux. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter