"Minuscule" : un film d’animation majuscule

"Minuscule" : un film d’animation majuscule

CINÉMA
DirectLCI
COUP DE COEUR - Drôle et épique, "Minuscule", l’adaptation de la série télévisée, est une des belles surprises animées de ce début d’année.

Vous aimez Microscosmos, Jacques Tati et Indiana Jones ? Vous adorerez alors Minuscule, La Vallée des fourmis perdues ! Adapté de la série télé du même nom, créée par Thomas Szabo et Hélène Giraud (la fille de Jean-Moebius-Giraud), ce film d’animation made in France ose l’improbable association entre documentaire animalier, comédie burlesque et film d’aventures. Et l’audace paie !

Centrée sur l’amitié d’une coccinelle facétieuse et d’une fourmi noire alliées contre une colonie de fourmis rouges, cette production Futurikon est aussi créative qu’efficace et maitrisée. Première originalité : la forme qui, fidèle à la série, intègre des insectes en images de synthèse dans les sublimes décors réels des parcs nationaux du Mercantour et des Ecrins. Minuscule a également la particularité de se passer de dialogues, le rythme reposant "uniquement" sur le dynamisme de la mise en scène, une B.O. à forte fonction narrative et des gags et des péripéties en tous genres.

Un discours intelligent, mais pas lourd

L’aventure est en effet le maître mot de cet épisode grand format où s’enchainent, en 3D, courses poursuites, actes de bravoure, cascades dans la rivière... De quoi éviter les temps morts et captiver les enfants et leurs parents qui apprécieront par ailleurs les références cinématographiques (Psychose, Chaplin, Star Wars ...) et le discours sous-jacent sur le respect de l’environnement, la pollution, le recyclage... Intelligent, récréatif et vif, Minuscule est simplement géant.

Lire et commenter