3 bonnes raisons de regarder "Mommy", ce dimanche soir sur Arte

3 bonnes raisons de regarder "Mommy", ce dimanche soir sur Arte

A VOIR ET A REVOIR – Un ado ingérable, une mère dépassée, une voisine bégayante : ce trio de bras cassés va vous bouleverser dans "Mommy", le plus grand succès public et critique de Xavier Dolan, qui avait bouleversé la Croisette en 2014. Ça tombe bien, le film passe ce dimanche soir sur Arte.

Parce que Xavier Dolan, à 25 ans, atteignait déjà le sommet de son art

Une poignée de films singuliers, dont aucun raté, et un chef-d'œuvre en passant : beaucoup de cinéastes rêveraient pareil bilan en fin de carrière. Xavier Dolan, lui, n'en est encore qu'à ses débuts. On a tout dit sur la précocité du réalisateur québécois, mais on n'a toujours pas fait le tour de sa maîtrise, de l'originalité de ses scénarios, de sa capacité à ciseler les dialogues et à jouer sur les registres sans craindre d'aller trop loin. On se demande comment il fera mieux après Mommy. Vu le talent du gamin, il risque tout de même d'y arriver.

Lire aussi

Parce que son trio d'acteurs donne ses tripes et son cœur

Diane, une jeune veuve (Anne Dorval), doit récupérer la garde de son fils Steve (Antoine-Olivier Pilon), un ado impulsif et violent. Entre débordement d'affection et comportements destructeurs, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l'aide inattendue de l'énigmatique voisine d'en face, Kyla (Suzanne Clément). Pris séparément, chaque acteur méritait une flopée de récompenses. Pris ensemble, ils forment un trio incroyablement bancale et touchant, paroxystique et tendre, que vous n'oublierez plus jamais.

Lire aussi

Parce que le Festival de Cannes 2014 est passé complètement à côté

Non, Jane Campion, donner le prix du jury à Mommy, ex-aequo avec ce vieux barbon de Godard qui plus est, n'était pas un cadeau à faire à Xavier Dolan. La présidente du jury du festival de Cannes en 2014, où Mommy se trouvait en compétition officielle, aurait pu frapper un grand coup en offrant la palme d'or au jeune homme, qui n'attendait que ça. Bien que le film ait bouleversé la quasi-totalité des festivaliers, la réalisatrice, qu'on croyait moins snob, avait préféré couronner les trois heures immobiles de Winter Sleep. Résultat des courses : 360 000 spectateurs pour Winter Sleep, 1,2 million pour Mommy. Vous voilà vengé, cher Xavier.

Mommy, ce dimanche soir à 20 h 55 sur Arte

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : avec 3633 patients concernés, le nombre de malades en réanimation reste stable

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Séisme en Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie et dans tout le Pacifique

CARTE - Covid-19 : trois nouveaux départements sous "surveillance renforcée", 23 concernés au total

Lire et commenter