Mort de Robin Williams : Barack Obama salue un homme "unique"

Mort de Robin Williams : Barack Obama salue un homme "unique"
CINÉMA

REACTIONS - L'annonce du décès de Robin Williams provoque une onde d'émotion aux Etats-Unis, qui a gagné jusqu'à la Maison-Blanche.

L'annonce du décès - sans doute un suicide - de Robin Williams , comique de génie et acteur de grand talent, a provoqué une onde de choc dans la profession mais aussi bien au-delà, tant ce petit bonhomme, à l'énergie inépuisable, était adoré du public.

Chose rare pour la mort d'un acteur, le président américain lui-même s'est très vite fendu d'une déclaration officielle. "Robin Williams était un animateur de radio, un médecin, un génie, une nounou, un président, un professeur, un Peter Pan détonnant, et tout ce qu'on peut imaginer d'autre. Mais surtout il était unique", écrit Barack Obama. "Il est arrivé dans nos vies comme un alien", poursuit le communiqué de la Maison-Blanche, à propos de son premier rôle dans la sitcom Mork and Mindy, à la fin des années 1970. "Il avait fini par toucher chaque parcelle de l'âme humaine."

Au rang des réactions inattendues, l'armée de l'air américaine a rendu sur Twitter un hommage surprenant à l'acteur disparu. En référence au fameux film Good morning Vietnam, dont Robin Williams avait tenu le premier rôle en 1987, racontant l'épopée d'un animateur radio venu distraire les soldats durant le terrible conflit.

Toujours en-dehors du monde artistique, l'ancien champion de cyclisme américain Lance Armstrong a également réagi : "RIP Robin. Tu resteras gravé dans ma mémoire comme un sacré ami. Je t'aime et tu vas me manquer terriblement".

En France, l'ex-ministre écologiste Cécile Duflot s'est fendue d'un tweet en anglais citant un célèbre passage du Cercle des poètes disparus avant de rendre hommage à l'acteur : "Une partie de la jeunesse de la fin des années 80 s'en va avec vous".

Lire et commenter