"Near Death Experience (NDE)" : Michel Houellebecq au seuil de la mort

"Near Death Experience (NDE)" : Michel Houellebecq au seuil de la mort

COUP DE COEUR - Après "L’Enlèvement de Michel Houellebecq" récemment diffusé sur Arte, l’écrivain confirme son talent d’acteur. Dans "Near Death Experience (NDE)", Gustave Kervern et Benoît Delépine l’ont imaginé penseur suicidaire, errant en solo dans la montagne. Décryptage d’un ovni minimaliste, entre comédie burlesque, poésie macabre et questionnements existentiels.

L’origine du projet
"Nous devions faire un film tourné en économie restreinte au Salon de l’agriculture mais nous n’avons finalement pas eu l’autorisation ... peut-être à cause d’une scène de suicide au Salon. C’était un an et demi de boulot foutu en l’air", raconte à metronews Benoît Delépine. "Et puis, on s’est souvenu de ce fait divers découvert dans un journal il y a 4 ans : l’histoire d’un mec qui voulait se suicider à la montage Sainte-Victoire mais qui était finalement resté 5 mois dans la nature avant de rentrer chez lui".

Michel Houellebecq, acteur
"Il devait jouer le rôle tenu par Gérard Depardieu dans Le Grand Soir mais un épisode dépressif l’en a empêché. Comme nous voulions donner une dimension poétique à NDE, on a repensé à lui", raconte Gustave Kervern. "On adore ses livres mais aussi l’être humain : un seul de ses silences vaut tous les mots des autres (...) On n’a pas fait un bout d’essai ; on ne lui a même pas fait essayer son costume, un maillot cycliste, de peur qu’il se trouve ridicule et change d’avis. Mais c’est un comédien né, partant pour tout". Et Benoît de conclure : "Et, franchement, quand vous avez dirigé Brigitte Fontaine, plus rien ne vous fait peur !"

Le retour aux sources
"On a tout financé nous-même, sans chaîne, et on a tourné avec une équipe de 7 personnes, en 9 jours, sans aucune contrainte. On était totalement libéré. On voulait faire un film sur le moment, l’inspiration : revenir aux sources d’Aaltra et Avida, essayer d’inventer de nouvelles choses", nous explique Gustave Kervern. "Si, chez moi, l’envie était un peu retombée de faire du cinéma, ce film m’a redonné la pêche pour un tournage plus conséquent". Celui, par exemple, que le duo prépare actuellement avec Jean Dujardin.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : surmortalité de 9% en France en 2020 par rapport à 2019

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Virus "le plus dangereux du monde" créé par l'Homme : que sait-on de cette une de "Sciences et Avenir" ?

Lire et commenter