"Ninja Turtles" : pour les enfants... à la rigueur

"Ninja Turtles" : pour les enfants... à la rigueur

BLOCKBUSTER - Après 20 ans d’absence, Les Tortues Ninja font leur comeback en live action sur grand écran. Y aller ou pas ? metronews pèse le pour et le contre...

Héros d’une trilogie cinéma du début des années 90 et d’un film d’animation sorti en 2007, Les Tortues Ninja sont de retour dans un blockbuster calibré pour séduire le jeune public et rallier les fans des films et du comics, crée en 1983 par Peter Laird et Kevin Eastman. Et si les tortues avaient eu les yeux plus gros que le ventre ?

Garder les piliers
La meilleure option pour ne pas perdre les accrocs ? Reprendre les personnages, leur cri de guerre (Cowabunga ! ) et l’univers "culte" du matériau d’origine. Résultat : dans ce nouveau film, les frangins reptiliens (Donatello, Leonardo, Michelangelo et Raphael) vivent toujours dans les égouts et affrontent encore leur ennemi juré Shredder avec l’aide de la journaliste casse-cou April O’Neal et de leur père adoptif, le rat Splinter.

Actualiser l’univers
3D oblige, les Tortues sont tombées dans la fontaine de jouvence. Boostés aux effets spéciaux, les ados en carapace cumulent les acrobaties et font des galipettes dans la neige avec Megan Fox (la caution bimbo du film). Très rythmé, certes, mais on regrettera la mise en scène à la truelle de Jonathan Liebesman (La colère des titans) dans des scènes d’action illisibles et l’esthétique des personnages, trop laide pour les rendre vraiment attachants.

Séduire les enfants
Attention, au-delà de 14 ans, difficile de supporter les blagues bas de plafond des héros reptiliens, amateurs de pets, de pizzas, de beatbox et de jolies filles. Pour la noirceur, l’hémoglobine (on tue mais on ne saigne pas) et la tenue du scénario, il faudra espérer une autre adaptation. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

VIDÉO - "The Voice" : Jim Bauer a mis K.O. les coachs avec une audacieuse reprise de "Tata Yoyo"

Lire et commenter