"Nymphomaniac" : Shia LaBeouf cite Eric Cantona en conférence de presse

"Nymphomaniac" : Shia LaBeouf cite Eric Cantona en conférence de presse

CINÉMA
DirectLCI
BUZZ – Quel copieur ! Interrogé à Berlin en conférence de presse sur les scènes de sexe dans "Nymphomaniac", l'acteur Shia LaBeouf a cité la formule légendaire d'Eric Cantona, en 1995, alors qu'il était questionné sur l'un de ses légendaires coups de sang.

Qui a dit que le soccer n'avait pas la cote aux Etats-Unis ? Sans doute pas Shia LaBeouf. L'acteur américain, 27 ans, a étalé toute sa culture footballistique, dimanche, lors de la conférence de presse de Nymphomaniac, le dernier Lars Von Trier , présenté au Festival de Berlin. Dix minutes après le début de la rencontre avec la presse, un journaliste pose une question au comédien au sujet des fameuses scènes de sexe du long-métrage, également interprété par Charlotte Gainsbourg.

L'ex-vedette de la saga Transformers, casquette vissée sur le crâne, place alors une petite référence culturelle que les fans d'Eric Cantona connaissent bien. "When the seagulls follow the trawler, it's because they think sardines will be thrown into the sea. Thank you very much." Hormis "trawler" (chalutier), qui remplace "ship" (navire), il s'agit de la même phrase prononcée, en 1995, par l'ex-joueur de Manchester United aux journalistes qui l'interrogeaient sur son coup de pied de kung fu à l'encontre d'un supporter de Crystal Palace qui l'insultait depuis les tribunes.

Un incident de plus pour un acteur à la dérive

Après cette sortie inattendue, Shia LaBeouf quittera la salle de conférence de presse, laissant le reste du casting, déjà privé du cinéaste, pas encore arrivé en Allemagne, se débrouiller sans lui. L'incident n'a guère surpris les observateurs de la Berlinale. D'après The Hollywood Reporter , le comédien aurait failli en venir aux mains la veille avec trois jeunes fans qui tentaient de le prendre en photos. Il avait fallu l'intervention de plusieurs de ses proches pour que la situation ne dégénère pas.

Le mois dernier, Shia LaBeouf s'était battu dans un pub de Londres, en marge du tournage de Fury, le nouveau film de David Ayers dont il partage la vedette avec Brad Pitt et Kyle Eastwood. Un épisode de plus dans la mauvaise passe que traverse cet ex-espoir du cinéma américain. Accusé de plagiat, début janvier, pour son court-métrage Howard Cantour.com, le jeune homme avait annoncé sa retraite de "la vie publique", à la manière d'un certain Justin Bieber. Shia serait-il incapable de penser par lui-même ?
 

Sur le même sujet

Lire et commenter