"Trainspotting" : la suite se précise

"Trainspotting" : la suite se précise

PREVIEW. "Trainspotting", réalisé par Danny Boyle, avec Ewan McGregor, a soufflé ses 20 bougies en 2016. Que reste-t-il de ce film culte ayant fait scandale à sa sortie? De fulgurants moments de cinéma et une suite, "Trainspotting 2", qui sortira dans les salles en mars 2017.

C'est l'histoire d'un mec, Mark Renton (Ewan McGregor), accro à l'héroïne et mordu d'Iggy Pop, qui tente, tant bien que mal de se détacher de ses amis, menteurs, psychopathes et voleurs. Soient "Sick Boy" (Johnny Lee Miller), un fan de James Bond addict à l'héroïne; "Spud" (Ewen Bremmer), addict itou à l'héroïne; et enfin Begbie (Robert Carlyle), psychopathe violent et alcoolique.

Décrivant le quotidien de jeunes héroïnomanes écossais et explorant, au-delà de l'addiction, les conditions de vie sordides de la jeune génération dans une Écosse en pleine dépression économique, Trainspotting, adaptation d'un roman publié par Irvine Welsh en 1993, a profondément marqué les esprits au moment de sa sortie en 1996, à une époque où Blur et Oasis se faisaient la guerre. Un film estampillé culte où, pourtant, rien n'est cool (le bébé qui rampe au plafond et meurt de faim, le développement de toutes les maladies liées aux drogues, le chômage de masse de la jeunesse). 

Le tournage a lieu pendant l'été 1995. Il dure environ sept semaines. En raison du budget limité et des contraintes au niveau de la durée du tournage, la plupart des scènes sont tournées en une seule prise. Certaines restent marquées à jamais dans l'inconscient cinéphile. Trainspotting, c'est aussi une BOF britpop extraordinaire rassemblant Iggy Pop, Lou Reed, Blur, Pulp, New Order, Primal Scream, ICE MC et Underworld (inépuisable Born Slippy). 

A sa sortie, le film, présenté hors compétition au festival de Cannes 1996, est interdit aux moins de 18 ans au Royaume-Uni et aux moins de 16 ans en France. Cette restriction, qui poserait paradoxalement problème de nos jours en termes d'exploitation, ne l'a pas empêché de connaître un grand succès commercial, rapportant 71991080$ au box-office mondial, dont 16491080$ aux États-Unis et 12000000£ au Royaume-Uni (plus grand succès commercial de l'année alors). En France, il avait conquis plus d'un million de spectateurs (soit, précisément 1040390 entrées). Et la presse parle de "nouveau Orange Mécanique". Scandale d'ultra-violence à la clé et encre qui coule. 

Suite classée X

En 2003, Irvine Welsh écrit le roman Porno, suite de Trainspotting, qui se déroulait dix ans après le premier roman, donnant à voir ce qu'étaient nos amis devenus. Et forcément, les fans de Trainspotting trépignent. Son adaptation par l'équipe d'origine (Boyle à la réal, Hodge au scénario, tout le casting sans exception...) ressemblait à une arlésienne d'autant que McGregor n'a jamais caché qu'il trouvait Porno assez indigent («Porno n'est vraiment pas un grand livre, là où Trainspotting est un chef-d'œuvre absolu»).

En stand-by donc jusqu'à ce que Danny Boyle, en décembre dernier, pendant la promotion de Steve Jobs, confirme que le tournage aura bien lieu de mai à juin 2016 pour une sortie fin 2016-début 2017: «Tout le monde se souvient encore de ces personnages (...) Dans le métro, des gens viennent me voir pour me parler des personnages comme s'ils les connaissaient pour de vrai, intimement.» Plus qu'une simple incompatibilité d'humeur, le souci venait des emplois du temps de chacun. La bonne nouvelle, c'est que Robert Carlyle et Jonny Lee Miller profiteront des intersaisons de Once Upon a Time et Elementary pour rejoindre la bande au complet - tous les comédiens du premier opus étant partants pour reprendre leurs rôles de junkies d'Édimbourg. Et aucun problème d'ego puisque tout le monde percevra le même salaire.

En dépit d'idées communes, Trainspotting 2 ne sera pas une adaptation littérale de Porno, juste une variation. On y verra peut-être Iggy Pop en plein Prince's Street. On y verra sûrement Mark Renton (Ewan McGregor donc), devenu propriétaire d'une boîte de nuit à Amsterdam, acceptant de financer le film pornographique de son ami Sick Boy (Jonny Lee Miller) tandis que Begbie (Robert Carlyle), à peine sorti de prison, décide de se venger de Mark. Selon Boyle, le script est "terrible". 

Ce Trainspotting 2 aura au moins le mérite de mettre un terme à la brouille entre Danny Boyle et Ewan McGregor, ayant quand même duré plus de 15 ans. Les studios Sony Pictures se chargeront de la distribution. On est assez impatient de tous les retrouver en salles le 1er mars 2017. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Funérailles du prince Philip : William et Harry se sont-ils réconciliés ?

Lire et commenter