Pour Daniel Craig, son James Bond est "moins sexiste et misogyne" que les précédents

Pour Daniel Craig, son James Bond est "moins sexiste et misogyne" que les précédents

BEAU GOSSE - Son nom est Craig, Daniel Craig. Et dans "Spectre", le 11 novembre prochain, il incarnera James Bond pour la quatrième fois. La dernière ? A voir. Dans une interview accordée au magazine "Esquire", l'acteur anglais livre sa vision du personnage qui a fait de lui une superstar planétaire.

"J'ai le sentiment qu'on a tous donné le meilleur de nous-mêmes et c'est très agréable. Est-ce que ça fera un meilleur film ? Nous verrons bien". Pour la première fois depuis la fin du tournage de Spectre, le prochain James Bond, Daniel Craig, 47 ans, se confie dans les colonnes du magazine Esquire . L'acteur britannique, qui joue l'espion préféré de Sa Majesté pour la quatrième fois consécutive, révèle qu'il s'est battu pour que Sam Mendes revienne aux commandes de la franchise, après le carton monumental de Skyfall. "J'avais l'impression qu'on avait commencé quelque chose ensemble sur ce film et j'avais envie d'aller au bout."

"Il baise ces femmes superbes mais ensuite elles s'en vont"

Celui que beaucoup voient comme le meilleur James Bond depuis l'immense Sean Connery en profite pour livrer sa vision du personnage. "Il est moins sexiste et misogyne" que les précédentes versions, "mais il l'est quand même", lâche Daniel Craig. Pour lui, son 007 est avant tout un homme "seul", empli d'une "grande tristesse", dit-il. "Il baise ces femmes superbes mais ensuite elles s'en vont et... c'est triste. C'est peut-être un fantasme – c'est un débat – mais la réalité (est moins rose) après quelques mois…"

Daniel Craig évoque également l'hypothèse de laisser ce rôle tant convoité à un autre. Est-ce que ça lui manquera ? "Oui, bien sûr", avoue-t-il. "Mais seulement tourner les films. Ca a l'air horrible à dire, mais je suis devenu un homme riche grâce à eux. Je peux vivre confortablement. Ma famille, les enfants, tout le monde est à l'abri et c'est un immense soulagement. J'ai beaucoup de chance. Mais tout ce qui va avec... Le jour où je pourrais entrer dans un pub et que quelqu'un dire 'voilà Daniel Craig', simplement, ça sera super." 

A VOIR AUSSI >> La bande-annonce de Spectre, en salles le 11 novembre

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus" que prévu, affirme Jean Castex

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Lire et commenter