Pour Michael Moore, Barack Obama restera "le premier président noir"... et puis c'est tout

Pour Michael Moore, Barack Obama restera "le premier président noir"... et puis c'est tout

DÉCLARATIONS - Selon le réalisateur de ''Bowling for Columbine'', l'histoire ne retiendra qu'une chose de Barack Obama : qu'il a été le premier américain noir élu Président.

Il n'y croit plus. En marge du Festival de Toronto, Michael Moore a déclaré mardi être désabusé par la politique de Barack Obama. ''Dans 100 ans, lorsqu'on écrira l'histoire de cette époque, voici ce qu'on retiendra de Monsieur Obama : il a été le premier noir américain a être élu Président. Ce n'est pas mal mais c'est tout. Voilà, de vos huit années de vie, c'est tout ce dont on se souviendra. A ce niveau, je suis vraiment très déçu'', a expliqué le réalisateur de Bowling for Columbine lors d'une interview accordée à The Hollywood Reporter.

L'assurance maladie, son cheval de bataille

Ce n'est pas la première fois que Michael Moore critique le Président des Etats-Unis. En décembre dernier, il avait notamment publié une tribune, dans le New York Times, dans laquelle il avait sévèrement tancé la réforme de la santé qu'il juge trop favorable aux compagnies d'assurance. Un problème qui tient particulièrement à cœur au cinéaste. En 2007, le cinéaste avait réalisé 'SiCKO', sur les plus de cinquante millions d'Américains qui ne bénéficient pas d'une assurance maladie et ont les plus grandes difficultés à se soigner.

Michael Moore participe actuellement au Festival du film de Toronto où son premier documentaire Roger et moi, sur la suppression de 30 000 emplois dans les usines General Motors, a été projeté à l'occasion de ses 25 ans. Le trublion du cinéma américain, 60 ans, n'a pas sorti de nouveau film depuis Capitalism : A Love Story, un pamphlet qui évoquait les conséquences de la crise financière, de 2007 à 2008, sur le quotidien des citoyens américains.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter