Emma Watson dans "The Circle": "Nous avons abandonné notre intimité aux réseaux sociaux"

DirectLCI
INTERVIEW – C’est l’une des jeunes comédiennes les plus populaires de sa génération. Dans "The Circle", diffusé ce mardi soir sur Canal +, la Britannique Emma Watson incarne la jeune recrue d’une société high tech aux méthodes douteuses. L’occasion pour LCI de l’interroger sur sa pratique des nouveaux médias.

Emma Watson change d’univers. Après la féérie de La Belle et la Bête, l’adaptation live du classique Disney qui a atteint les sommets du box-office, la comédienne britannique renoue avec le monde réel (ou presque) avec The Circle. Soit le titre du roman de Dave Eggers que porte à l’écran le réalisateur James Ponsoldt. Mais aussi le nom du géant des nouvelles technologies où débarque Mae, une jeune femme solitaire qui rêve de s’inventer un avenir, loin de la banlieue triste où elle vit avec ses parents.


Fascinée par Eamon Bailey (Tom Hanks), le big boss "à la Steve Jobs", chantre de la transparence absolue, Mae fait la rencontre de Kaiden (John Boyega), un geek bien mystérieux qui va lui révéler les pratiques douteuses de son nouvel employeur. "Pour moi ce n’est pas de la science-fiction", nous a affirmé Emma Watson, de passage à Paris. "C’est ce qui est intéressant dans le film : ce qu’on y voit est presque déjà en train de nous arriver."

Les choses que nous pensions réservées à vous et moi, ça n’existe plusEmma Watson

Loin du The Social Network de David Fincher, The Circle opère entre thriller et satire, critiquant ouvertement notre dépendance aveugle aux réseaux sociaux. "J’ai peur quand je réalise tout ce que les multinationales semblent savoir sur moi", avoue la comédienne. "J’ai l’impression que si je dis à haute voix que je m’intéresse à un produit, je vais me retrouver avec la pub sur ma page Facebook ou mon compte Twitter. Du genre ‘mais comment savent-ils ?’ Ca a un petit côté Big Brother."

Révélée par le rôle d’Hermione dans la saga Harry Potter, Emma Watson est l’une des comédiennes les plus populaires de sa génération. L’une des plus "recherchées"  aussi sur le web. En 2014, elle avait été la cible des hackers, menaçant de dévoiler ses photos intimes suite à un discours engagé aux Nations Unies sur les droits des femmes.  Un vilain hoax, contrairement au vol de clichés dénudés dont ont été victimes plus actrices de premier plan, Jennifer Lawrence en tête.

Avec les réseaux sociaux, "nous avons commencé à renoncer à notre intimité, sans en réaliser les conséquences. Mais je crois que les gens en ont pris conscience. Ils réalisent que s’ils partagent une image privée… elle ne restera pas privée très longtemps. Quelqu’un pourra s’en emparer et s’en servir pour vous nuire. Les choses que nous pensions réservées à vous et moi, ça n’existe plus." A méditer.


>> "The Circle", de James Ponsoldt. Avec Emma Watson, Tom Hanks, John Boyega. Ce soir à 21h sur Canal +

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter