VIDEO -"Imitation Game" ce soir sur France 3 : qui était Alan Turing, le scientifique incarné par Benedict Cumberbatch ?

DirectLCI
ZOOM - Révélé par la série "Sherlock", le comédien britannique Benedict Cumberbatch épate dans "Imitation Game", le film consacré au scientifique Alan Turing, génie méconnu du grand public. Explications.

C’est un personne surprenant auquel le comédien Benedict Cumberbatch, révélé par la série Sherlock, prête ses traits dans Imitation Game, le film du réalisateur norvégien Morten Tyldum diffusé ce lundi à 21 heures sur France 3. Nous sommes en 1940 lorsque le brillant mathématicien Alan Turing est chargé par le gouvernement britannique de percer les secrets de la machine Enigma, utilisée par les Allemands pour crypter leurs informations. 


Grâce à ses méthodes révolutionnaires, il va réussir à casser cette technologie réputée jusque-là inviolable, permettant, d’après les historiens, de réduire de deux ans la capacité de résistance du régime nazi. Et de sauver des millions de vies. Celui qui est pêle-mêle décrit comme le père de l’informatique, le co-inventeur de l’ordinateur et l'un des pionniers de l'intelligence artificielle figure dans le classement des 100 personnages-clés du XXe siècle établi par le magazine Time.

Si Alan Turing va entrer dans l’histoire, c’est aussi en raison  de sa vie intime. En 1952, en effet, suite à une sombre affaire de cambriolage impliquant l'un de ses anciens amants, il est condamné pour  "indécence manifeste et perversion sexuelle" en raison de son homosexualité. Sa peine ? Deux ans d’emprisonnement... ou un traitement aux hormones féminines revenant à une castration chimique. Alors qu’il a choisi la deuxième solution, au prix de violentes transformations physiques, il est retrouvé mort dans son lit un matin de 1954. L’autopsie établira qu’il s’est empoisonné au cyanure, préalablement injecté dans une pomme retrouvée sur sa table de nuit. 


Cette fin tragique va longtemps se mettre en travers de l’héritage du scientifique. Le 10 septembre 2009, suite à une pétition qui a rassemblé plus de 30.000 signataires, le Premier ministre britannique Gordon Brown présente, au nom du gouvernement britannique, ses excuses pour le "traitement effroyable" réservé à Alan Turing et aux "millions d'autres qui vécurent dans la crainte d'être confondus". Précisons que la loi qui a brisé sa carrière ne fut abrogée en Angleterre qu'en 1967, et pas avant 1980 en Ecosse et en Ulster. En France, l'homosexualité a été dépénalisée le 4 août 1982.

Plus d'articles

Sur le même sujet