"La revanche des Sith" ce soir sur TF1 : Hayden Christensen, l’autre enfant maudit de la saga "Star Wars"

"La revanche des Sith" ce soir sur TF1 : Hayden Christensen, l’autre enfant maudit de la saga "Star Wars"

DirectLCI
ZOOM – TF1 diffuse ce mardi soir "La revanche des Sith", troisième volet de la trilogie "Star Wars" réalisée par George Lucas au début des années 2000. Un blockbuster qui aurait dû propulser vers les sommets le Canadien Hayden Christensen, l’interprète d'Anakin Skywalker. Sauf que pas du tout...

Et si les Skywalker étaient maudits ? Du moins les acteurs qui les interprètent… En 1983, lorsque Le Retour du Jedi sort sur les écrans, Mark Hamill, l’interprète de Luke, ne s’imagine certainement pas qu’il aura toutes les peines du monde à rebondir sur grand écran. Et pourtant. Marqué à vie par son personnage dans la saga galactique de George Lucas, le comédien américain va progressivement disparaître des radars. Devenu une star du doublage, il a dû attendre 2017 pour reprendre du service dans Les Derniers Jedi, en salles depuis deux semaines. 

 

En 1999, c’est au tour du tout jeune Jake Lloyd d’entrer dans la légende, en incarnant Anakin Skywalker enfant, bien avant qu’il ne devienne Dark Vador. Il n’a que 10 ans lorsque son visage poupin s’affiche sur les posters de La Menace Fantôme. Ecrasé par la machine médiatique, harcelé par ses camarades de classe, il sombre dans une dépression précoce qui va le conduire à arrêter le cinéma. En 2015, suite à un accident de voiture, il a été diagnostiqué schizophrène et placé en hôpital psychiatrique.

En vidéo

Star Wars : rencontre avec Mark Hamill, alias Luke Skywalker

Le cas de Hayden Christensen est un peu différent. Lorsque le 12 mai 2000, George Lucas annonce qu’il l’a choisi pour incarner Anakin jeune homme dans L’Attaque des Clones, puis La Revanche des Sith, ce comédien canadien a déjà une petite carrière derrière lui. De ses débuts à l’âge de 12 ans dans la série Family Passions à sa nomination aux Golden Globes pour son rôle d’ado tourmenté dans La Maison sur l’océan, en passant par ses apparitions dans L’antre de la folie de John Carpenter et Virgin Suicides de Sofia Coppola, c’est un espoir en vue à Hollywood. 

 

Sa participation à la saga "Star Wars" va curieusement freiner son ascension. Si les fans saluent, dans l’ensemble, sa performance, les critiques ne sont pas tendres. La profession encore plus, puisqu'il reçoit à deux reprises le Razzie Award du pire acteur, en 2003 et 2006. Injuste ? Sans doute. Reste que la série noire continue en 2008 avec le Razzie du pire couple à l’écran qu'il partage avec Jessica Alba pour leur apparition dans Factory Girl, le biopic d’Andy Warhol dans lequel il interprète un chanteur "à la Bob Dylan". 

Star Wars m’a offert de grandes opportunités et une carrière, mais d’un autre côté, c’était trop pour moiHayden Christensen

La même année, Hayden Christensen place beaucoup d’espoirs dans Jumper, le blockbuster fantastique de Doug Liman, dans lequel il incarne un ado qui a le don de se téléporter. L’occasion aussi de tourner avec la comédienne Rachel Bilson, sa petite amie. C’est hélas un échec retentissant au box-office, à tel point que le jeune homme, seulement âgé de 26 ans, décide de prendre ses distances avec Hollywood. Et de se lancer dans… l’agriculture. "Je cherchais un appartement et j’ai réalisé que pour quelques milliers de m2 à New York, je pouvais avoir plusieurs hectares à la campagne", raconte-t-il alors au quotidien canadien The Star.

Fini les X-Wings et les sabres laser. Hayden Christensen pilote un tracteur et fait pousser des légumes, sa belle à ses côtés. En mai 2014, Rachel Bilson donne naissance à une fille, Briar Rose. Mais le couple s'est séparé en septembre dernier. "Star Wars m’a offert de grandes opportunités et une carrière, mais d’un autre côté, c’était trop pour moi", confiera-t-il en 2015 au Los Angeles Times. "Je ne voulais pas avancer en ayant l'impression que je surfais juste sur une vague", ajoutait le comédien, qui s’est lancé depuis dans la production, tout en enchaînant les séries B sans saveur. En attendant de toucher de nouveau les étoiles ?

Plus d'articles

Sur le même sujet