"Detective" ce soir sur Arte : quand Johnny craquait pour Nathalie Baye... et relançait sa carrière d'acteur

FLASHBACK - Arte diffuse ce mercredi soir "Conseil de Famille" de Costa-Gavrais puis"Détective", le film de Jean-Luc Godard dans lequel Johnny Hallyday donne la réplique à sa compagne de l'époque, Nathalie Baye. Une romance qui va relancer la carrière du rockeur au cinéma. Explications.

Leur histoire d’amour durera quatre ans. Et donnera naissance à une fille, Laura, qui inspirera la chanson du même nom. C’est en 1982, sur le plateau de "Formule 1+1", une émission de TF1 produite par Maritie et Gilbert Carpentier, que Johnny Hallyday fait la connaissance de Nathalie Baye. Ensemble, ils interprètent un sketch écrit par Philippe Labro, une parodie de film noir où le rockeur campe un détective privé qui accueille la jeune femme dans son bureau, en costard cravate, le cheveu gominé.


S’il a le coup de foudre pour la comédienne, Johnny Hallyday n’est pas franchement à l’aise. "Je n'avais pas l'habitude de draguer des filles comme Nathalie, elle était à part", confiera-t-il dans la bio écrite par Amanda Sthers, Dans mes yeux, parue 2015. C'était une intello avec des copains qui avaient voté Mitterrand, mettaient des foulards et des pantalons en velours et allaient au festival d'Avignon."

Nathalie Baye n’a pas oublié cette rencontre. Mais pas forcément pour la raison qu’on croit. "Johnny est arrivé avec une heure et demi de retard, ce qui m'a énervée, racontera-t-elle à L’Express Styles, en 2009. Et puis j'ai vu un homme tout timide, entouré de types tous plus bronzés et blonds les uns que les autres. Je l'ai trouvé très touchant". 


La romance naissante va bouleverser l’image du rockeur héroïque. Et lui rouvrir les portes du cinéma, qui lui tournait le dos depuis plusieurs années. Car avant d’enflammer toutes les scènes de France, "l’idole des jeunes" a longtemps flirté avec le Septième art. Enfant, il a tenu un tout petit-rôle dans Les Diaboliques de Henri-George Clouzot, puis tourné une pub pour une marque de vêtements.

Nathalie Baye lui fait rencontrer Godard

En 1962, alors que ses premiers tubes cartonnent sur les ondes, Johnny donne la réplique à Catherine Deneuve dans un film à sketches, Les Parisiennes. S’il joue au chanteur-voyou dans D’où viens-tu Johnny ?, en 1963, et même son propre rôle dans L’aventure, c’est l’aventure de Claude Lelouch, en 1972,  sa carrière cinématographique patine, comme si son image trop puissante de rockeur l'empêchait d'incarner autre chose. 


En 1984, à l’initiative de Nathalie Baye, il fait la rencontre de Jean-Luc Godard qui les embauche tous les deux sur Detective, un film policier dans lequel le rockeur incarne Jim Fox Warner, l’impresario d’un boxeur. Quelques mois plus tard, le trio fait l’événement au Festival de Cannes. L’occasion pour Johnny de rétablir quelques vérités sur sa vocation d’acteur.

En vidéo

Hommage à Johnny : Sylvie Vartan et Nathalie Baye tombent dans les bras l'une de l'autre

"Je faisais de la musique parce que j'adorais cela, explique-t-il à Télérama. J'avais fondé un orchestre avec des copains, il y avait Jacques Dutronc. Mais je prenais des cours au Centre d'art dramatique de la rue Blanche, avec Mary Marquet. Cela me coûtait cher (…) Un jour, on m'a proposé un contrat pour faire mon premier disque. Mais je ne pensais absolument pas faire une carrière de chanteur. Je voulais être comédien."


En 2002, Johnny reviendra sur cette collaboration inattendue dans le magazine Premiere. "J’ai vraiment commencé à faire du cinéma à partir de Détective. J’avais accompagné Nathalie, qui tournait Notre Histoire, de Blier, près de Genève, à son déjeuner le dimanche avec Godard pour parler de son prochain film (...) Pendant le repas, Godard ne me regarde pas une seconde, ne me dit pas un mot. Trois semaines se passent. Le téléphone sonne : "Bonjour, Johnny Hallyday, c’est Jean-Luc Godard. Euh, je suis en train de préparer un film avec Claude Brasseur et Nathalie Baye, je voudrais que vous fassiez, euh... le rôle dans le film."

Je n’avais rien lu, il n’y avait pas de scénario ! Godard nous donnait trois tartines de pages à apprendre dix minutes avant de jouerJohnny Hallyday, dans "Premier", en 2002

La suite ?  Un déjeuner mémorable : "Il me donne rendez-vous dans un resto et commande deux soles vapeur sans me demander mon avis. Encore une fois, il ne m’adresse pas la parole. À la fin de la sole, il me dit : 'C’est bon, hein?' Moi : 'Oui, c’est pas mal.' Lui : 'Bon, alors, on commence dans quinze jours.' Je n’avais rien lu, il n’y avait pas de scénario ! Godard nous donnait trois tartines de pages à apprendre dix minutes avant de jouer."

Après Détective, Johnny Hallyday enchaîne avec Conseil de famille, un drame de Costa-Gavras dont il tient le rôle principal, aux côtés de Fanny Ardant. On croît alors sa carrière d’acteur relancée… jusqu’à la sortie de Terminus, en 1987, un nanar de SF à la Mad Max démoli par la critique et boudé par le public dont il ne retrouvera les faveurs que des années plus tard, et la sortie en 2006 de la comédie Jean-Philippe, avec Fabrice Luchini.

Entre-temps, Johnny et Nathalie se sont séparés, un an après la naissance de Laura. En janvier 2016, la comédienne évoquait dans le magazine Causette cette période de sa vie, non sans humour. "Je vous assure qu’à l’époque, j’en ai entendu des belles. Tout le monde se demandait ce que je foutais avec ce crétin, se souvenait-elle, ravie que le rockeur se soit imposé, avec les années, comme une légende à lui tout seul. Il a fini par avoir tout le monde."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter