"Retour vers le futur 4" : un doux rêve qui ne se réalisera sans doute jamais

DirectLCI
CULTE – NT1 diffuse ce soir "Retour vers le futur 3", dernier volet de la saga avec Michael J. Fox et Christopher Lloyd. Si la rumeur d'un quatrième épisode circule régulièrement, les chances qu'ils voient le jour sont minces, très minces.

C’est une nouvelle interview de Christopher Lloyd, l’inoubliable interprète de Emmett "Doc" Brown, qui est venue relancer l’été dernier les rumeurs qui circulent depuis déjà plusieurs années. Interrogé par The Hollywood Reporter au sujet d’un éventuel quatrième volet de la saga Retour vers le futur, le comédien se disait prêt en cas de coup de fil des producteurs et du réalisateur Robert Zemeckis. 


"J'adorerais jouer encore Doc, sans problème !", expliquait celui qui est aujourd’hui âgé de 78 ans, assurant que son partenaire Michael J. Fox pourrait lui aussi être de la partie. "Je crois que, malgré la maladie de Parkinson, il sauterait sur l’occasion et qu’il serait génial. Je n’imagine de toute façon aucune suite sans lui." A la présence de son sympathique partenaire, Christopher Lloyd ajoutait une autre condition : une bonne histoire. 

La bande-annonce est déjà prête

"C'est difficile de faire émerger une oeuvre qui contient l'effervescence des trois premiers films", reconnaissait-il. "Cela représenterait donc un réel challenge pour les scénaristes de construire un nouveau Retour vers le futur qui ait la même passion, la même intensité et la même énergie que les trois précédents. Mais cela pourrait être fait, on ne sait jamais."


En avril dernier, les nostalgiques des aventures de Marty McFly et Doc Brown avaient failli tomber de leur fauteuil en découvrant sur YouTube la bande-annonce de Retour vers le futur 4… Sauf qu’il s’agissait d’un "fake", réalisé par un fan à partir d'extraits de l'apparition des deux comédiens dans le show de Jimmy Fallon, en 2015, à l'occasion des 30 ans du premier film.

La santé fragile de Michael J. Fox, 56 ans, constitue certainement un frein au projet. C’est en 1991, un an après la sortie du troisième volet, que le comédien canadien se verra diagnostiquer la maladie de Parkinson. Au sommet de sa carrière, il va peu à peu se retirer des écrans pour se consacrer à sa famille et à la lutte contre la maladie dont il est devenu l’un des plus importants contributeurs privés.

Depuis, le phénomène Retour vers le futur a été décliné en série animée, en livres, en BD, en jeu vidéo, et même en attraction dans les studios Universal, en Californie. Rien que les trois films ont  généré plus de 975 millions de dollars de recettes au box-office. Aujourd’hui, l’avenir de la franchise sur grand écran est entre les mains Robert Zemeckis, son réalisateur, co-propriétaire des droits avec le scénariste Bob Gale.

Pour Robert Zemeckis, c'est non !

Interrogé en 2015 à la sortie de Alliés, son film de guerre avec Brad Pitt et Marion Cotillard, l’intéressé balayait l’hypothèse d’un revers de la main. De la même manière qu’il ferme la porte à un remake avec d’autres comédiens. "Ça n’arrivera pas tant que Bob et moi seront en vie", assurait-il au Daily Telegraph


"Après, je suis sûr qu’ils (les studios – ndlr) le feront, à moins que nos héritiers trouvent un moyen de les empêcher. Mais pour moi, c’est inconcevable. Surtout parce que c’est un très bon film. C’est comme dire : ‘Refaisons Citizen Kane’. 'Et trouvons quelqu'un pour jouer Kane !' Quelle folie, n’est-ce pas ? Pourquoi faire un truc pareil ?".

Plus d'articles

Sur le même sujet