"Le Réveil de la Force" : comment l'inconnue Daisy Ridley est devenue l'héroïne de la nouvelle trilogie "Star Wars"

DirectLCI
ZOOM – Inconnue il y a encore trois ans, Daisy Ridley est devenue une star grâce à Rey, le personnage principal de l'Episode VII de la saga "Star Wars", "Le Réveil de la Force", diffusé dimanche soir sur TF1. LCI l'a rencontrée à l'occasion de l'avant-première londonienne du dernier épisode "Les Derniers Jedi", en décembre dernier.

Le 29 avril 2014, lorsque Disney dévoile une photo du réalisateur J.J. Abrams en pleine séance de lecture avec le casting de l’épisode 7 de la saga "Star Wars", Le Réveil de la Force, personne n’a jamais entendu parler de Daisy Ridley. En tapant son nom dans Google, il était même impossible de trouver un cliché en bonne définition de cette comédienne anglaise, dont le CV se limitait alors à quelques épisodes de séries télé.


A la sortie du film, en décembre 2015, son visage s’affiche sur les façades des cinémas du monde entier. Il faut dire qu’elle interprète le personnage principal de la nouvelle trilogie, Rey, une pilleuse d’épaves abandonnée enfant sur la planète Jakku. Et qui va partir à la recherche de ses origines – et de son destin – à la suite de sa rencontre fortuite avec Finn, un Stormtrooper repenti.


Si J.J. Abrams a fait appel à elle, c'est parce qu'il voulait retrouver la magie de la trilogie originelle. A la sortie du premier "Star Wars", en 1977, Harrison Ford, Carrie Fisher et Mark Hamill étaient en effet totalement inconnus du grand public. Comme eux, la jeune Anglaise triomphera d'un long et périlleux casting, devant passer pas moins de cinq auditions avant d'être choisie. Et elle ne va pas décevoir.

Certains parents considèrent que Rey est un bon modèle pour leur petite fille... ou leur petit garçon !Daisy Ridley

Si elle est entourée d’excellents comédiens masculins, comme son compatriote John Boyega ou les Américains Oscar Isaac et Adam Driver, c’est bien elle LA star du film. A tel point qu'elle sera présentée ici et là comme une nouvelle icône féministe au royaume de l’entertainement macho. "Je ressens l’amour des gens pour elle (ndlr : Rey) ", nous a confié Daisy Ridley, le 12 décembre dernier à Londres dans la suite d'un palace londonien où l'équipe d'assistants qui la suit à la trace va prendre soin de son look jusqu'au moindre détail.


"En général, ce sont les parents qui viennent me voir pour me dire qu’ils peuvent emmener leurs enfants voir le film. Parce qu’ils considèrent que Rey est un bon modèle pour leur petite fille... ou leur petit garçon !", observe la comédienne, avec une pointe de malice. "En abordant le deuxième épisode, je voulais être à la hauteur des attentes de ces gens. Parce qu’ils vous font confiance, il ne faut pas les décevoir."

En vidéo

Star Wars : rencontre avec Mark Hamill, alias Luke Skywalker

Déjà bien rodée à la promo hollywoodienne, la jeune femme, qui a grandi dans le quartier huppé londonien de Westminster, la joue modeste lorsqu’on lui demande si elle avait la pression au moment d’entamer le tournage de cette superproduction dont le colossal budget est jusqu’ici resté secret. "Je n’étais pas sûre d’y arriver", admet-elle. "Et puis on se met au boulot et on se dit que les gens qui bossent sur un projet pareil sont tous là pour les bonnes raisons. Mais aussi que Rian Johnson (le réalisateur du 8e volet– ndlr) sait ce qu’il fait. Au bout d’un moment, ça ne vous appartient plus."


Daisy Ridley n’est pas sans savoir, qu’avant elle, plusieurs comédiens vedettes de Star Wars comme Jake Lloyd, Hayden Christensen et Mark Hamill lui-même, ont eu du mal à rebondir après la saga galactique. Maline, la jeune femme n’a pas attendue pour surfer sur sa popularité naissante. En décembre dernier en même temps que Les Derniers Jedi, les spectateurs français pouvaient aussi la voir dans Le Crime de l’orient express de Kenneth Branagh, aux côtés de Johnny Depp notamment.

En vidéo

"Les Derniers Jedi", la mort de Carrie Fisher, la prochaine trilogie "Star Wars" : Rian Johnson se confie à LCI

Femme pressée, elle a aussi tourné l'été dernier Chaos Walking, un film de SF de Doug Liman dont elle est la vedette, aux côtés de Tom Holland, le nouveau Spider-Man, et l’acteur danois Mads Mikkelsen. "Star Wars a changé ma vie professionnellement", précise la comédienne. "Ma famille, mes amis sont restés les mêmes, bien que j’en ai gagné quelques-uns", ajoute-elle. "Et puis, je suis amenée à travailler avec des gens très cool (sourire). Je suis bien occupée."


Après Le Réveil de la Force, Daisy Ridley a retrouvé sur Les Derniers Jedi la légendaire Carrie Fisher, alias Princesse Leia, décédée en décembre 2016, quelques mois après le tournage. "Le film est très émouvant à la base", observe l’actrice. "Mais certains dialogues en deviennent étranges considérant ce qui s’est passé. Je crois que le film lui rend un bel hommage. Et elle est juste excellente", conclut celle qui est attendue, courant 2018, sur le tournage du 3e et dernier volet de la 3e trilogie qui sera réalisé par J.J. Abrams.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter