Riz Ahmed n’en revient toujours pas d'avoir une statuette "Star Wars" à son image

Riz Ahmed n’en revient toujours pas d'avoir une statuette "Star Wars" à son image

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS UNE GALAXIE LOINTAINE - Riz Ahmed sera à l’affiche de "Rogue One", le spin-off de "Star Wars" qui sort le 14 décembre en France. L’acteur engagé britannique est revenu sur cette aventure extraordinaire.

Il est une des stars de Rogue One. Riz Ahmed sera dans quelques jours à l’affiche du spin-off de Star Wars, qui se situe chronologiquement entre les épisodes 3 et 4. Ce film raconte les tentatives de l’Alliance rebelle pour dérober les plans de l’Etoile noire. Objectif : la destruction de la base militaire de Dark Vador. 

Dans ce long métrage (sortie le 14 décembre en France), Riz Ahmed incarne Bodhi Rook, un pilote de l'Empire qui fait défection pour rejoindre les rebelles. Et comme pour tous les personnages importants de la saga intergalactique, il a eu droit à sa figurine. Un choc pour l’acteur londonien, fils d'immigrés pakistanais et ancienne égérie du cinéma indépendant révélé il y a dix ans par le docu-fiction The Road to Guantanamo.

Rogue One est l'équivalent d'un film de guerre plus brut, réaliste.- Riz Ahmed

Lors d’un entretien accordé à l’AFP, il a ainsi confié ce sentiment étrange qui s'est emparé de lui lorsqu'il a tenu dans ses mains pour la première fois son double miniature. "C'était un moment surréaliste", a raconté l’acteur âgé de 34 ans, qui s’apprête à devenir une star planétaire grâce à la magie de Disney. "Je m'amusais avec ces jouets quand j'étais enfant, et faire partie de cet univers plastique est incroyable", a-t-il expliqué. 

Riz Ahmed a également estimé que Rogue One était pour lui un Star Wars différent des autres. "C'est l'équivalent d'un film de guerre plus brut, réaliste", a estimé cet ancien enfant de la classe ouvrière qui a gagné des bourses pour les meilleures écoles privées avant d'étudier la politique, la philosophie et l'économie à l'université d'Oxford. 

Pour lui, Star Wars est, par ailleurs, une saga plus engagée qu’il n’y paraît. "Si vous regardez les films de la précédente trilogie, ils sont très politiques. Ils parlent de l'ONU et de la fin de la Société des nations, de la montée de l'autoritarisme et du fascisme", a argumenté celui qui mène en parallèle une carrière musicale. 

Au sein du duo rap Swet Shop Boys, il officie sous le nom de Riz MC et aborde dans ses titres les inégalités et les discriminations raciales. Sur "T5", sorti en août dernier, il dénonce ainsi les contrôles au faciès dans les aéroports américains et anglais et mentionne notamment le futur président américain et ex-star de téléréalité Donald Trump.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

    EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

    Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

    Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

    EN DIRECT - Covid-19 : la pression hospitalière toujours à la baisse, moins de 4300 patients en réa

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.