Robin Williams souffrait d''une maladie neurodégénérative incurable

CINÉMA

DIAGNOSTIC - L'acteur disparu l'été dernier souffrait de démence à corps de Lewy, une maladie dont les symptômes sont très proches des maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Cette affection lui provoquait de violentes hallucinations.

Le 11 août dernier, Robin Williams s'est pendu à son domicile de San Francisco. Agé de 63 ans, il souffrait de dépression et de graves problèmes de santé. Trois mois après son décès, le site TMZ a révélé que l'acteur souffrait d'une maladie appelée démence à corps de Lewy, un type de démence proche des maladies d'Alzheimer et de Parkinson, selon des proches de Williams.

L'acteur avait conscience de la dégradation de son état

La démence à corps de Lewy Elle affecte les perceptions cognitives et provoque des troubles moteurs et progresse rapidement. Les causes sont mal connues et il n'existe pas de traitement. Cette maladie neurodégénérative provoque en outre des hallucinations qui aggravent les troubles du comportement. Robin Williams, qui refusait de parler de sa maladie en public d'après sa femme, prenait des médicaments dont les effets secondaires étaient éprouvants. Sans espoir de guérison, et contraint d'assister à la rapide dégradation de son état, Robin Williams a choisi de mettre fin à ses jours.

Lire et commenter