"Roma" : pourquoi vous ne verrez pas le Lion d’or de Netflix au cinéma

DirectLCI
BUSINESS – "Roma", le nouveau film d’Alfonso Cuarón, le réalisateur de "Gravity", a remporté samedi le Lion d’or de la 75e Mostra de Venise. C’est la première récompense majeure pour un film distribué par Netflix. Reste qu’on ne devrait pas pouvoir le voir au cinéma en France, en dépit des nouvelles règles sur la chronologie des médias.

C’est l’un des cinéastes les plus acclamés de la planète. Cinq ans après l’époustouflant "Gravity", couronné par 7 Oscars dont celui du meilleur réalisateur, Alfonso Cuarón signe un retour gagnant avec Roma, couronné par le Lion d’Or de la 75e Mostra de Venise, ce week-end. Aux antipodes de son précédent long-métrage, ce drame en noir et blanc plonge le spectateur dans le Mexique des années 1970 à travers le portrait de deux femmes de conditions sociales opposées. 


Si Roma a fait l’unanimité auprès de la critique et du jury, présidé par Guillermo Del Toro, compatriote et ami d’Alfonso Cuarón, sa fabrication n’a pas été simple. Lancé à l’automne 2016, le tournage au Mexique a été marqué par une attaque à mains armées qui a fait plusieurs blessés au sein de l’équipe. Le cinéaste, qui a co-financé ce projet très personnel à travers sa propre société de production, Esperanto Filmoj, n’était pas encore arrivé au bout de ses peines.

Au départ le film devait aller à Cannes...

Sa décision d'utiliser le noir et blanc est une chose. Mais son choix de tourner en langue espagnole, sans aucune star au générique, va refroidir la plupart des grands studios hollywoodiens. Au printemps 2018, il choisit donc de confier la distribution mondiale de son bébé à Netflix, rejoignant la liste, chaque jour plus longue, des cinéastes d’envergure  séduits par la plateforme de streaming payant.


A l’époque, Alfonso Cuarón rêve de montrer son film sur la Croisette. Mais il va se heurter à la décision du Festival de Cannes de ne pas sélectionner les films Netflix en compétition officielle, à moins qu’ils sortent en salles. Rappelons qu’en vertu de l’actuelle loi sur la chronologie des médias en France, un film doit d’abord sortir au cinéma avant d’être disponible sur une plateforme de téléchargement payant. Ce qui va à l’encontre du modèle Netflix…

Ce clash au sommet va faire le bonheur des dirigeants de la Mostra de Venise. Plus "souples" que leurs homologues cannois, ils accueillent Roma à bras ouverts, avec l’issue qu’on connaît. De Venise, la plateforme américaine repart donc avec un Lion d’or, sa première récompense majeure. Mais aussi le prix du meilleur scénario attribué à "The Ballad of Buster Scruggs" des frères Coen, autres recrues de choix.

On se rappelle que l’an dernier, le Lion d’or avait été attribué à "La Forme de l’eau" de Guillermo Del Toro, futur grand gagnant des Oscars. Roma aura-t-il le même destin ? Aux dernières nouvelles, Netflix envisagerait une sortie en salles aux Etats-Unis en fin d’année, histoire d’apaiser les professionnels du cinéma qui lui sont encore réfractaires.


En France, en revanche, le nouvel accord sur la chronologie des médias, attendu cette semaine, ne devrait pas permettre de voir Roma au cinéma. Le texte prévoit en effet de ramener de 36 à 17 mois le délai entre une sortie salles et une diffusion en streaming payant. Dans l’attente de la date de sa diffusion sur Netflix, le film sera exceptionnellement projeté lors du Festival Lumière, qui se tiendra à Lyon, du 13 au 21 octobre, en présence d’Alfonso Cuarón.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter