Rooney Maara frustrée par les hommes qui gagnent deux fois plus qu'elle

Rooney Maara frustrée par les hommes qui gagnent deux fois plus qu'elle

REVOLUTION - Comme Emma Watson et Jennifer Lawrence, Rooney Mara lève la voix pour dénoncer le sexisme qui existe à Hollywood. L'actrice se dit frustrée de gagner deux fois moins que ses collègues masculins.

Hollywood, ce monde qui n'aimait pas les femmes... Ou du moins qu'il les paie deux fois moins que les hommes. L'actrice Rooney Mara se joint aux nombreuses actrices (Jennifer Lawrence, Emma Watson...) qui dénouent leurs langues et dénoncent le sexisme ambiant à Hollywood.

La co-star du film Carol s'est exprimé avec virulence dans les lignes du Guardian , cette semaine. "J'ai découvert que j'étais dans des films où mes collègues masculins étaient payés le double de mon salaire et c'est juste la réalité de l'époque dans laquelle nous vivons". Elle ajoute, avec une pointe de sarcasme : "pour moi, c'est frustrant, mais en même temps, je suis reconnaissante d'être payée pour ce que je fais".

Cependant, l'actrice, lucide, tente de remettre en cause le métier même d'acteur et les salaires mirobolants que certains touchent : "ce n'est pas juste, mais quand je pense à combien sont payés les professeurs où ces personnes qui font des métiers tellement plus importants que le mien... c'est dur de se plaindre face à ça".

La révolution féminine en marche ?

Remontée comme une pendule, l'actrice récemment nommée aux Oscars a tenu aussi à revenir sur la façon dont Hollywood décrit les femmes fortes qui se battent pour faire entendre leurs voix : "J'ai été surnommée de manière horrible. Si un homme agit de la même manière que moi, c'est considéré comme normal. Pour moi, c'est que je trouve juste frustrant c'est lorsqu'on appelle une femme une "enfant gâtée" ou une "salope". Cela fait référence à l'e-mail d'un producteur de film qui a fuité sur Internet dans lequel Angelina Jolie, qui négociait son salaire, se faisait appeler "enfant gâtée" par le producteur en question.

L'e-mail avait, par ailleurs, piqué au vif Jennifer Lawrence qui dans une longue lettre ouverte exprimait tout ce qu'elle avait sur le cœur avant de conclure que "bizar­re­ment, je n'arrive pas à imagi­ner que quelqu'un se permet­trait de dire cela d'un homme."

A LIRE AUSSI >> Jennifer Lawrence :"pourquoi devrai-je gagner moins que les gens qui ont le bonheur d'avoir un penis?"

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter