Rosamund Pike : mais qui est la "Gone Girl" de David Fincher ?

Rosamund Pike : mais qui est la "Gone Girl" de David Fincher ?

PORTRAIT - Son visage vous dit quelque chose, mais son nom vous échappe. C'est bientôt terminé. Avec "Gone Girl", l'actrice anglaise Rosamund Pike décroche le meilleur rôle de sa carrière. Celui d'Amy Dunne, la mystérieuse disparue du réalisateur David Fincher, d'après le roman de Gillian Flynn. Metronews l'a rencontré.

"Vous n'allez pas écrire ça, hein ?". Rosamund Pike se cabre lorsqu'on évoque un moment clé de Gone Girl, le nouveau film de David Fincher. Qu'elle se rassure, pas question de spoiler ce thriller retors, adaptation ultra-fidèle du roman de Gillian Flynn. Douze ans après avoir fait ses premiers pas au cinéma dans Meurs un autre jour, où elle incarnait la James Bond girl Miranda Frost, cette brillante comédienne anglaise, 35 ans, tient enfin LE grand rôle de sa carrière. Celui d'Amy Dunne, une épouse modèle qui disparaît du jour au lendemain, son mari Nick devenant bien vite le principal suspect...

"Après James Bond, on m'a souvent confié des rôles de femmes dans la retenue, le contrôle, avec des partenaires plus âgés (Johnny Depp dans Rochester, Bruce Willis dans Clones, Tom Cruise dans Jack Reacher, excusez du peu – ndlr). Au bout d'un moment, l'industrie du cinéma vous colle une image et c'est très dur de s'en défaire. David Fincher est différent. Il s'intéresse à ce que vous n'avez pas fait avant". Pour recruter son Amy, le cinéaste de Fight Club et Benjamin Button n'ira pas par quatre chemins. "Il m'a invité à dîner, à Saint-Louis, dans le Missouri, là où se déroule le film. Il m'a expliqué qu'il me voyait de temps à autre dans un film, je crois que je l'intriguais. Mais il voulait surtout voir si j'avais les tripes de faire 8 000 km, alors que j'étais en plein milieu d'un tournage à Glasgow, et que les assureurs vous l'interdisent."

"Gillian Flynn a du se demander qui était cette bourgeoise anglaise un peu froide"

Personne n'aura jamais vent de l'escapade. Et trois semaines plus tard, Rosamund Pike sera engagée sur l'un des films les plus secrets de l'histoire récente de Hollywood, effectuant une première lecture du scénario, via Skype, avec ses partenaires, Ben Affleck en tête . "Lui, c'était le casting idéal", dit la comédienne à propos de son partenaire. "Il est au top de sa carrière, il dégage une grande assurance, très séduisante, mais pas arrogante. Et en plus il ressemble au personnage dans le livre. Moi, personne ne savait qui j'étais. Gillian Flynn, l'auteure du livre et du scénario, a du se demander qui était cette bourgeoise anglaise un peu froide. Mais elle m'a fait confiance, comme David."

Du jour au lendemain, cette ancienne comédienne de théâtre déménage aux Etats-Unis, avec son compagnon et leur petit garçon (elle attend un deuxième enfant - ndlr). Et change (presque) radicalement de look et de voix, de poids aussi pour incarner l'héroïne d'une intrigue à tiroirs, sans cesse surprenante ; mais jamais éloignée de son objet véritable : l'auscultation d'une relation de couple qui tourne au vinaigre mais... chut, on a promis de rien dire. "Amy a une phrase très amusante", concède Rosamund Pike. "Elle dit : 'quel est l'intérêt d'être en couple si on n'est pas le plus heureux des deux ?'". A méditer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Funérailles du prince Philip : William et Harry se sont-ils réconciliés ?

Lire et commenter