Sam Mendes prêt à réaliser un troisième James Bond avec Daniel Craig ?

Sam Mendes prêt à réaliser un troisième James Bond avec Daniel Craig ?

DirectLCI
CONFIDENCES - Dans une interview à paraître le 30 octobre dans "The Hollywood Reporter", Sam Mendes se confie sur "Skyfall" et "Spectre", les deux James Bond qu'il a réalisé coup sur coup. Après avoir affirmé qu'on ne l'y reprendrait pas, le metteur en scène britannique ouvre la porte à un troisième volet. Avec Daniel Craig sinon rien.

Avec Sam Mendes, il ne faut jamais dire jamais. Après le triomphe de Skyfall, sorti en octobre 2012, le réalisateur britannique avait renoncé à réaliser un deuxième James Bond, trop occupé par ses activités théâtrales. Et puis surprise, en juillet 2013, l'intéressé annonçait lui-même avoir trouvé un arrangement avec les producteurs de la saga pour remettre le couvert. Alors que Spectre vient de sortir sur les écrans britanniques, et arrive en France le 11 novembre, les fans de 007 s'interrogent sur la succession de Daniel Craig, suite à ses déclarations tapageuses dans la presse. Mais ne se posent pas celle du cinéaste. Et pour cause.

En juillet dernier, Sam Mendes assurait qu'il en avait fini avec l'espion préféré de sa Majesté. "La dernière fois j'ai dit non et j'ai fini par le faire, et je me suis fait clouer au pilori par mes amis", déclarait-il à la BBC. "Cette fois je pense que c'est fini. Je ne me vois pas réemprunter ce chemin une nouvelle fois. Parce qu'il faut tout mettre de côté." Mais bon, c'était cet été... Dans une nouvelle interview, à paraître le 30 octobre dans The Hollywood Reporter , le cinéaste sème le doute. Et un peu plus encore.

Pas de décision précipitée

"Seriez-vous prêt à en faire un autre ?", lui demande clairement le journaliste. Réponse de l'intéressé : "Le plus important à savoir, c'est qu'on ne peut prendre ce genre de décision que si les gens veulent que vous la preniez. Une chose que j'ai apprise du dernier film, c'est que vous n'êtes en l'état de prendre une décision à propos de votre carrière – ou tout autre engagement créatif vis-à-vis de Bond – que six mois après en avoir fini avec le précédent film. Je pense donc qu'il sera idiot de ma part, à ce stade, d'offrir quoi que ce soit de concret."

A LIRE AUSSI >> Notre critique de Spectre : un James Bond de première classe

Lorsqu'on sait que Sam Mendes a terminé le montage de Spectre quatre jours seulement avant l'avant-première, en début de semaine, tout laisse penser qu'il laisse la porte ouverte à un troisième film. Mais pas avant la mi-2016. D'ici là, le public aura peut-être pris la décision à sa place. Si Spectre déçoit, pas sûr que les producteurs refassent appel à lui. S'il cartonne, comme ou davantage que Skyfall, difficile de se passer de lui... Et de Daniel Craig aussi ? "Il y a tellement de spéculations à ce sujet", admet le réalisateur. "C'est un peu comme être le coach de l'équipe d'Angleterre de foot. C'est une responsabilité nationale et c'est difficile de faire plaisir à tout le monde."

Daniel Craig, c'est son James Bond

Pour Sam Mendes, le retour de Daniel Craig pour un cinquième film "est entièrement dépendant de lui. Je ne serais pas surpris qu'il dise qu'il attend de voir comme celui-ci fonctionne et demande à réfléchir (…) Pour moi, Bond est Daniel et il fait tout ce que j'attends vis-à-vis du personnage, de ses capacités et bien plus encore". Bref s'il revient aux commandes de la franchise, ce sera avec le 007 aux yeux et personne d'autre.

En revanche si l'aventure s'arrête là, il n'aura aucun regret. Le personnage de James Bond, dit-il, "se régénérera parce que le public l'adore, parce qu'il désire le prochain chapitre de la mythologie qu'il représente. C'est pour ça qu'on l'aime et qu'il est là depuis un demi-siècle. (…) Quelqu'un d'autre aura une autre vision, un autre réalisateur, un autre acteur, un autre décorateur, etc. C'est ainsi."

A VOIR AUSSI >>  La bande-annonce de Spectre, en salles le 11 novembre

 

Plus d'articles

Sur le même sujet